L’honneur?

En France on nous bassine beaucoup avec les grandes valeurs que la bourgeoisie et ses alliés essaie de mettre en avant, du genre l’attachement aveugle à la nation, la gloire, l’honneur… Notre vision de l’honneur est radicalement différente, pour nous ce n’est pas d’être né quelque part, de venir d’un peuple plutôt que d’un autre, d’avoir accumulé des biens au détriment des autres, et sûrement pas de se le faire tatouer ou de l’écrire dans chaque slogan et devise. Ce n’est définitivement pas celui des « patriotes » se prenant pour des chevaliers des temps modernes, défendant « leur sang et leur sol » en éclusant des bières ou en agressant lâchement des immigrés… Mais alors, qu’est-ce? Voici quelques exemples alternatifs.

Honneur à toi, le chômeur grec maintenu dans la misère, qui est de toutes les manifestations, de tous les affrontements.

Honneur à toi, la palestinienne qui grimpe sur un véhicule d’occupation avec pour seule arme son drapeau.

Honneur à toi, le militant noir américain des Black Riders qui milite dans sa communauté pour la conscientiser et l’armer idéologiquement face à l’état.

Honneur à toi, l’ouvrière mexicaine qui défend son bidonville le bâton à la main contre les expulsions et les arrestations.

Honneur à toi, le libertaire chilien qui passera sa vie en prison pour un acte de solidarité avec d’autres victimes de l’état, à l’autre bout du globe.

Honneur à toi, la combattante kurde qui défend la dignité de son peuple contre l’armée, cachée dans ses montagnes.

Honneur à toi, l’antifasciste allemand qui va inlassablement nettoyer sa ville de toutes les pollutions racistes.

Honneur à toi, le jeune de cité qui a autant de haine pour les flics et les balances qu’il a d’amitié pour ses collègues et ses camarades.

Honneur à toi, la militante féministe anglaise qui se bat au quotidien contre le patriarcat.

Honneur à toi, l’autonome hollandais qui occupe des bâtiments laissés vides pour en faire des centres sociaux.

Honneur à toi le professeur philosophe, qui rejette la gloriole des salons, préférant plutôt répandre gratuitement son savoir à un maximum de gens.

Honneur à toi, la jeune marginale exclue de ce système et qui d’épanouie seulement dans les fêtes clandestines où l’autorité est absente.

Honneur à toi, le redskin russe qui risque la mort à chaque sortie, à chaque concert, et qui pourtant reste toujours présent, droit dans ses bottes.

Honneur à toi, la guérillero turque clandestine qui bâtit patiemment l’organisation malgré la répression.

Honneur à toi, l’étudiante politisée qui s’organise et s’engage, rejetant tout abattement.

Honneur à toi, le militant écologiste radical qui s’enchaine, cisaille, détruit et construit pour l’avenir.

Honneur à toi, la jeune québecoise qui porte un carré rouge sur sa veste, qui a été de toutes les manifs, même quand ça chauffait.

Honneur à toi, le républicain irlandais, malgré la trahison des provos tu honores la mémoire de Connolly et de Sands, en menant la lutte ton jour viendra.

Honneur à toi, la militante basque abertzale qui peut finir en prison pour une simple prise de parole en public, et qui pourtant continue toujours.

Honneur à toi, le soldat naxalite qui marche inlassablement dans la jungle de village en village pour faire avancer la révolution indienne.

Honneur à toi, l’ouvrier de Arcelor-Mittal qui a combattu pour son poste, ses collègues et sa classe, de Florange à Paris, sous la neige et dans le froid.

Honneur à toi, la travailleuse militante anti-impérialiste aux Philippines.

Honneur à toi, qui a choisi de militer plutôt que de céder.

Honneur à toi, l’être humain qui est révolté par toutes les injustices, et qui se sent solidaire de tous les opprimés de la Terre.

Cet article, publié dans Actualité de la lutte et rapports de force, Visuel, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour L’honneur?

  1. honneur à tous et toutes mais n’oubliez pas Brecht: heureux sont les peuples qui n’ont pas besoin de héros!

  2. FuckNazis dit :

    Je suis tout a fait d’accord avec ce post, excepte que un patriote et un nationaliste ne sont pas la meme chose… De nombreux resistants de 39-45 se sont dit patriotes, alors qu’ils ne se seraient jamais dit nationalistes… Et ils sont morts dans l’honneur, l’honneur d’avoir combattu la bete immonde, ou qu’elle soit, celui d’avoir defendu leurs familles, leur pays, leurs camarade, leur peuple contre les nazis et les fascistes, celui enfin d’avoir su sacrifier leur vie pour que d’autres puissent garder dans le regard une lueur d’espoir pour une vie future debarassee des nazis et des fascistes… Honneur a tous ceux en bref, de toute horizon, qui luttent pour un monde meilleur, et qui n’hesitent pas a se sacrifier pour aider le reste de leurs freres a vivre une vie meilleure et en harmonie avec le monde dans lequel ils vivent…

    • feudeprairie dit :

      C’est l’immense différence entre le fait d’être « patriote » dans un pays opprimé (comme peut l’être actuellement un basque, un kanak, un palestinien ou un amérindien) et de l’être dans un pays impérialiste (la France actuelle par exemple), où la défense de la Patrie revient directement à la défense de son propre impérialisme…
      Le premier porte des idées progressistes, le deuxième est réactionnaire.
      Quant à la différence entre patriote et nationaliste, moui, elle tient à peu de choses.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s