A propos du projet Feu de prairie / Who we are

Feu de Prairie est un blog collectif politique, visant à développer des liens, lancer des débats, créer une dynamique et répandre une esthétique.

Notre but final est le changement de système pour parvenir à une société sans classe et sans état, dont l’économie serait gérée par les travailleurs. Notre ligne politique est progressiste et révolutionnaire. Nous sommes donc ouverts à tous les gens honnêtes partageant notre projet de changement social, sur des valeurs d’égalité, de solidarité, de liberté et d’internationalisme.

Nous ne sommes pas sectaires, mais comme le disait si bien Elsa Triolet, « la barricade n’a que deux côtés » : nous ne sommes pas tous du même.

Nous sommes radicalement antifascistes, antiracistes, antisexistes, anti-impérialistes. Nous soutenons les luttes de libération des femmes et des minorités sexuelles, ainsi que les luttes de libération des peuples.

Si notre projet t’intéresse, contacte-nous, rejoins-nous!

Adresse mail: feudeprairie [arobase] gmail.com   (en remplaçant bien sûr [arobase] par @).

***

Feu de Prairie (Prairie Fire) is a collective political blog seeking to develop bonds, launch discussions, create dynamics, and spread an aesthetics.

Our final goal is a change of system to achieve a classless and stateless society, where economy is managed by the working class. Our political line is progressive and revolutionary. We are therefore open to each and every sincere individual sharing our project for social change, based on values of equality, solidarity, freedom and internationalism.

We are not sectarian, but as Elsa Triolet said it best, « the barricade has but two sides », and we are not all on the same one.

We are radically antifascist, antiracist, antisexist and anti-imperialist. We support the struggles for the liberation of women and sexual minorities, as well as the struggles for  peoples’ liberation.

If you’re interested in our projet, contact us, join us!

E-mail adress: feudeprairie [at] gmail.com (replace [at] with @)


38 commentaires pour A propos du projet Feu de prairie / Who we are

  1. Red Block dit :

    Nous remercions pour vous nous supporter dans votre blog, ajourd’hui nous avons ajouté votre link sur notre blog.
    En desirant de vous connaitre en France ou en Italie, tenons-nous en contact!
    Salutations comunistes m-l-m- de l’Italie!
    Red Block

  2. Akors dit :

    Merci pour votre travail !
    Pouvons-nous nous lier ? Nous partageons certains de vos propos, et essayons d’être au-delà du sectarisme. Le blog de notre collectif est très récent, et pas très au point encore dans sa ligne rédactionnelle et sa présentation. Cela devrait s’arranger…
    Salutations.

    yul pour le Labo

    • feudeprairie dit :

      Bonjour!
      Merci pour votre commentaire encourageant.
      Nous travaillons aussi contre le sectarisme, votre invitation est donc la bienvenue. L’idée de votre collectif est très intéressante.
      Avez vous une adresse mail par laquelle vous contacter?

      En tout cas bonne continuation pour votre blog, ça commence très bien!

      D. pour Feudeprairie

  3. Bonjour à tous!

    Je viens de tomber sur votre blog et l’ayant rapidement parcourus, je m’interroge sur son orientation politique. En effet, bien qu’il soit clair que l’opinion générale ici vienne de la gauche bien à gauche je m’étonne du mélange entre communiste et anarchiste (par exemple chacuns visible dans les logos des sites recommandés). Or pour moi les deux idéologies sont différentes et même si elles partagent certaines valeurs elles sont totalement opposées pour d’autres.
    Ainsi on sera d’accord pour dire qu’elles sont toutes deux aujourd’hui d’accord pour du changement, une révolution qui abolirait le système en place. Mais après? Une fois « Le Grand Soir » passé que ce passe-t-il?

    D’un coté on aura une société dictatoriale où les libertés et propriétés sont totalement régies par un Etat tout puissant cela pour pouvoir mieux gérer les Hommes.
    De l’autre une société se revendiquant sans Dieu ni maîtres, rejetant la moindre autorité et construite sur le bon vouloir des gens et non sur des obligations.

    Je veux bien qu’il y ait une barrière (comme vous le dites lors de votre présentation en reprenant la métaphore de Triolet) mais elle doit être bien grande pour contenir communistes et anarchistes du même coté, tellement il y a de distance entre les deux.

    Bref, vous l’aurez compris, j’ai surement loupé quelque chose et je voudrais en savoir plus, y a t-il donc une bonne âme pour m’éclairer?

    Je vous remercie d’avance

    • feudeprairie dit :

      Salut Charlot,
      Je vais ici te résumer rapidement notre démarche car ta question est tout à fait légitime. Tu dois penser aux nombreux accrochages voire conflits ouverts entre anarchistes et communistes, de l’Espagne à la Russie, de la Chine à la Grèce actuelle. C’est vrai, nous ne nions pas ces différends. Il y a pourtant dans notre collectif des membres anarchistes et communistes.
      Il faut pour comprendre cela voir quelle est la démarche de la « nouvelle gauche »: pour nous, l’objectif final et les valeurs étant partagées, nous partons du principe que nos contradictions ne sont pas antagoniques. Dans un cadre révolutionnaire cela pourrait changer, c’est vrai, voir nous opposer, en attendant autant travailler ensemble sur des bases communes. Etre dans un collectif comme celui ci permet d’être (ou non) dans une organisation politique en parallèle.
      Il y a deux causes principales qui regroupent communistes en anarchistes: l’antifascisme et les mouvements de libération nationales. Mais également l’antisexisme, le syndicalisme de lutte… Nous les mettons donc en avant.
      Qui plus est, il faut différencier la théorie (qui n’est pas opposée sur tous les points, ce que tu appelles « dictature autoritaire » est le contrôle par des conseils de travailleurs, et beaucoup d’anarchistes sont d’accord avec ça, le problème est la place du parti. Autant dire qu’une révolution actuellement aurait autant à voir avec celle de 1917 que la société française de maintenant ressemble aux années 20…), et la pratique où on peut se retrouver facilement. Les communistes et les anarchistes n’ont jamais formé deux blocs monolithiques distincts. Par exemple, les maoïstes de VLR étaient plus proches des anarchistes que de communistes du PCF, etc.
      Enfin, il nous semble important de dépasser par le haut le sectarisme qui gangrène beaucoup d’organisations actuelles. Nous pensons que communistes et anarchistes (ainsi que d’autres courants) ont beaucoup à apprendre les uns des autres, que ce soit dans la démarche culturelle, les modes d’action, l’histoire ou les analyses économiques.
      Voilà, j’espère t’avoir répondu, si tu as d’autres questions n’hésite pas.

      D pour Feudeprairie

      • yuio dit :

        Cher Feu de Prairie, chers tous,

        Certains des commentaires mettent en opposition communisme et anarchisme et posent la question de la pertinence d’un rapprochement des deux courants.

        Feu de Prairie vous y avez répondu en mettant en avant les rapprochements entre anarchistes et communistes qui ont lieu en pratique ce qui devrait convaincre de la pertinence du rapprochement entre les deux mouvements.
        Pour ma part je considère les deux mouvements comme irréconciliables sur le plan théorique. Je vais tenter d’expliquer pourquoi je pense cela.

        Mais tout d’abord je dois avertir les lecteurs sur la méthode que j’ai utilisé pour écrire ce commentaire.
        Premièrement vous remarquerez que je n’utilise pas de modalisateurs (« je pense que », « il me semble que », « selon moi »). Cela donne au texte une tonalité docte et parfois hautaine. Sachez que ce n’est pas le but recherché. J’ai simplement voulu être concis. Je suis conscient que je n’ai pas la science infuse et serait ravi de débattre avec n’importe lequel d’entre vous.
        Deuxièmement vous remarquerez que je n’utilise aucune citation de communiste ou d’anarchiste reconnus. La méthode utilisée ici consiste à prendre les postulats essentiels des deux mouvements et à en tirer les conséquences logiques. Dès lors lorsque vous lirez « les anarchistes estiment que… » ou « les anarchistes pensent que… », il faudra comprendre « les conséquence logiques du postulat essentiel anarchiste invitent les anarchistes à estimer que… », idem pour « les communistes estiment que… ».

        Les postulats essentiels des deux mouvements:
        Communisme: mouvement souhaitant établir la dictature du prolétariat et la mise en commun des moyens de production par la révolution afin qu’une société sans classe et sans Etat puisse émerger.
        Anarchisme: mouvement souhaitant établir une société sans classe et sans Etat par la révolution.

        Qu’est-ce qui oppose théoriquement le communisme et l’anarchisme ?

        Le communisme et l’anarchisme ont un objectif final identique: une société sans classe et sans Etat. Ils ont aussi une stratégie commune: la révolution. Par contre ils ont un différent quant à la nature de la transition entre la société actuelle (bourgeoise et oligarchique) et la société sans classe et sans Etat. Les anarchistes estiment que le passage à la société sans classes et sans Etat doit se faire sans transition. Plus précisément: pour l’anarchisme la révolution est la transition. Pour les communistes la révolution doit servir à installer la dictature du prolétariat et la mise en commun des moyens de production. Cette dictature du prolétariat est la transition vers une société sans Etat et sans classe.

        Pourquoi l’anarchisme et le communisme s’opposent sur ce point ( la transition ) ?

        Les anarchistes s’opposent à la vision communiste en soulignant le fait que cette dictature du prolétariat implique une contrainte étatique très forte sur les individus. Elle ne vaut pas mieux que les contraintes étatiques d’une société capitaliste. Autrement dit : la société de transition communiste contrevient aux principes libertaires.
        L’anarchisme pointe aussi du doigt le risque que représente cet Etat fort. Un tel régime étatique fort pourrait faire naître une nouvelle classe prédatrice et égoïste au sein de l’Etat: la bureaucratie. Cette nouvelle classe dominante aurait tendance à repousser à jamais l’élaboration d’une société sans classe et sans Etat afin de ne pas perdre ses privilèges.

        Le communisme critique le manque de rigueur stratégique des anarchistes. Pour les communistes il est irréaliste de passer d’une société capitaliste à une société anarchiste sans la transition de la dictature du prolétariat. Pourquoi ? Parce que la volonté de dominer est tellement répandue qu’une fois l’Etat aboli par l’anarchisme il ne manquera pas de mauvaises âmes pour reconstruire un ordre oppressif à leur profit. Et à ce moment personne ne pourra les en empêcher puisque sans Etat pas de contrainte. Ce faisant les anarchistes seront dans l’obligation de refaire une révolution pour une nouvelle fois abolir l’Etat, qui sera assurément reconstruit une nouvelle fois et le cycle révolutionnaire n’aura pas de fin. Autrement dit : les communistes soulignent le fait que l’anarchisme implique un désordre permanent. Or le désordre n’est pas viable.

        Malgré ces différences, la réconciliation est-elle possible ?

        Sans doute une pensée politique nouvelle permettant de faire la synthèse serait la solution. Mais en l’état je ne vois pas comment on peut réconcilier ces deux courants.
        Bien entendu les anarchistes et les communistes peuvent tomber d’accord sur des causes locales et ponctuelles (c’est très souvent le cas). Mais dès qu’il s’agit de prendre le pouvoir leurs différences sont indépassables, au point parfois d’en venir à la confrontation. Or la prise du pouvoir (quitte à l’abolir dans le cas anarchiste) est l’objectif essentiel d’un courant politique. Dès lors la réconciliation n’est pas possible, il faut choisir.

        Etes-vous d’accord avec ce propos ?

        En vous remerciant d’avoir atteint ces dernières lignes.
        Amitiés.

      • feudeprairie dit :

        Salut,
        Ces postulats sont corrects (même si la critique communiste de l’anarchisme est plus vaste et pas seulement stratégique). Néanmoins à l’heure actuelle, où l’actualité n’est pas encore à la révolution sociale, les étiquettes que les gens se mettent représentent des réalités très différentes. Les collectifs et les orgas c’est une chose, mais des militant-e-s se retrouvant sur des pratiques communes remettent en cause les frontières qu’on pourrait tracer artificiellement.
        Les divergences existent entre le drapeau rouge et le drapeau noir. Elles sont politiques, historiques, stratégiques, culturelles, organisationnelles… Mais elles n’ont pas aujourd’hui d’importance majeure sur nos vies. Alors, replaçons les à leur place réelle et limitée. Trop souvent ces divergences sont utilisées pour maquiller des refus de travailler en commun ou des querelles d’individus et de chapelles.
        L’actualité de la lutte ne nous autorise pas à nous diviser sur du vent.

  4. feudeprairie dit :

    Totalement d’accord. F.T.

  5. Alain dit :

    Je m’aperçois que vous avez mis mon blogue en lien. Merci. Surtout je viens de découvrir votre site. On est très loin de la pensée dominante, et dans le respect de la diversité je mets donc « Feu de prairie » en lien sur « A l’indépendant ». Continuez camarades et à bientôt sur la toile ET dans les luttes.

  6. bravo pour vos articles,
    nous ne permettons et permettrons d’en relayer certains tout en citant la provenance par lien
    à vous lire NI dieux Ni maitres in da POITOU

  7. Kéké dit :

    Salut Feu de Prairie !

    J’suis tombé sur ce site par hasard et j’avoue que ça m’intéresse. Bien que sur le plan stratégique et tactique, je ne suis pas en accord total avec votre idée, je pense qu’elle mérite réflexion.

    D’où mes questions :

    Comment peut-on vous joindre, vous découvrir pour peut-etre ou non vous rejoindre ?
    Etes-vous en action sur paris ?

    • feudeprairie dit :

      Salut,
      Pour tout ce qui est théorique tu peux nous contacter par le blog, pour le reste ici: feudeprairie@gmail.com . Ainsi on pourra communiquer plus facilement.
      Ensuite au niveau stratégique et tactique, notre collectif exprime différents points de vue, n’hésite pas à nous dire ce en quoi tu es en désaccord ainsi nous pourrons en discuter.
      A bientôt!

      Feudeprairie

  8. spike dit :

    Salut!

    Je suis favorable à votre projet de Front Unique. Néanmoins que pensez-vous du fait qu’en Grece les staliniens attaquent les anarchistes?

    Merci pour votre réponse

    Spike

    • feudeprairie dit :

      Salut Spike,
      Tu soulèves une question intéressante. Je répondrai en plusieurs points (ça n’engage que moi d’ailleurs):
      -Déjà la situation de la Grèce est complexe. Le parti « communiste » local (le KKE), n’est plus révolutionnaire, et plus « stalinien » non plus d’ailleurs, c’est un peu le PCF des années 70. Il joue donc un rôle tampon entre les franges radicales et le pouvoir. Mais d’un autre côté, il représente une force, beaucoup de travailleurs et de jeunes révolutionnaires y militent, son front syndical est véritablement ouvrier. Il faut donc faire la distinction entre sa large base et l’attitude conciliatrice de sa direction (malgré un discours « radical »).
      -Ensuite les torts sont partagés: les libertaires grecs ne sont pas représentés par les éléments qui ont attaqué le PAME à coup de pierres et de molotovs, et qui étaient surtout les manifestants les plus veners de la manif (avec le parlement à deux pas, et entre les deux le KKE/PAME, c’est bien normal!). Mais ni ces gens énervés ni les militants anarchistes ne proposent une stratégie crédible; si ils avaient pris le parlement, ça aurait donné quoi? Surement pas l’effondrement du capitalisme en Grèce, il faut bien plus que ça.
      Il y a donc un manque de perspective flagrant qui rend le futur assez trouble. On verra comment ça va évoluer mais aucune force importante en Grèce n’est capable pour le moment « d’assumer » la révolution. Espérons que les évènements locaux feront vite évoluer la situation dans un sens positif!
      Voilà, si tu veux des précisions n’hésite pas. A bientôt.

      D.

  9. éric dit :

    Salut au collectif.

    Initiative bienvenue que cette tentative de regrouper tous les « anti-cons » (cons… ervateurs, bien sûr😉 ).
    Je vais vous suivre mais de loin : question d’âge et de discours.
    Le temps m’a forgé solitaire, je vous souhaite une aventure collective plus réussie !🙂

    En attendant un commentaire plus constructif, je vous garde en mes marques-pages pour venir de temps à autres sentir (re-sentir ?) ce parfum de subversion sans lequel aucune société ne vit.

    • feudeprairie dit :

      Merci Eric. N’hésite pas à nous dire ce que tu penses des différents articles (en mal comme en bien), nous sommes ouverts aux critiques et régulièrement actualisés. Et bonne continuation!

  10. éric dit :

    Je ne vois pas de page contact (pourtant bien pratique).
    So… Certains des liens que vous mettez en exergue das la colonne de droite contiennent (à leurs dépends ?) des messages publicitaires (notamment pour une marque bien connue de smartphone).
    Par exemple, le Laboratoire Urbanisme Insurrectionnel. Je leur ai signalé.

    Attention à ce que les luttes contre le capitalisme ne servent pas de support à celui-ci !
    Merci de votre vigilance.

    • feudeprairie dit :

      Nous avons en effet la chance d’être hébergés sur WordPress qui, malgré ses défauts, est libre de pub en effet.
      Par contre au vu de la quasi-omniprésence de la publicité sur internet, nous ne nous concentrons pas dessus et nous jugeons les sites mis en lien uniquement à leur pertinence politique et culturelle.
      Si la pub est une nécessité pour que certains sites manquant de moyens puissent vivre, c’est un mal nécessaire, même si c’est très pénible en effet. Hors internet il y a des initiatives anti-pubs qui se développent d’ailleurs.
      Pour ce qui est du contact je vais rajouter notre mail, merci!
      Bonne continuation

  11. Dom dit :

    Nous venons de découvrir feu de prairie via des amis du Secours Rouge, et nous vous rajoutons dans nos liens 🙂 Que la lutte soit!

    http://desobeissance-civile.be/
    https://www.facebook.com/groups/desobeissance.civile.belgique/

  12. spike dit :

    Salut à tous et toutes!

    Je vous informe que j’ai enfin mis un lien vers votre blog sur Anarchie Totale.
    J’en profite également pour vous signaler la mise en ligne d’un nouvel article: « Handicap Et Révolution ». N’hésitez pas à me faire part de vos interrogations.
    http://anarchietotale.free.fr/Handicapetrevolution.html

  13. Garance L0b0 dit :

    Je m’étonne de voir dans vos liens ET des sites anarchistes ET des sites Maoistes. Ce que vous dites sur le communisme et l’anarchisme je le partage, mais le Maoisme… on est loin de l’idée première de l’anarchie et même du communisme, non? C’est le seul truc qui me rebutte…

    • feudeprairie dit :

      Salut Garance, tes interrogations sont justes; le maoïsme est souvent associé dans l’esprit des gens à une forme de communisme extrêmement brutale, à un parti très dirigiste, etc. Pourtant nous pensons que ces idées reçues sont erronées et nous revendiquons également des apports maoïstes pour plusieurs raisons:
      -Au niveau du mouvement communiste, les maoïstes ont incarné dans les années 60-70 une critique radicale de l’URSS assez juste, en analysant le fait que le socialisme n’est pas une société « parfaite » mais qu’on a « toujours raison de se révolter », que la lutte de ligne et la lutte de classe continuent après la révolution et qu’il faut continuer la lutte.
      -Au niveau international, le maoïsme a porté un grand nombre de luttes très positives, en assimilant les revendications antiracistes, les luttes féministes… On pense par exemple au Black Panther Party, aux opéraïstes italiens, à un communisme « par la base » collant aux mouvements sociaux. Il a aussi été à la pointe des mouvements anti-impérialistes.
      -En France ensuite le maoïsme a donné avant et après mai 68 naissance à des organisations qui ont fait largement avancé la théorie et la pratique de la lutte des classes, comme la Gauche Prolétarienne ou… Vive la Révolution (VLR était assez proche des idées libertaires sur de nombreux points, comme quoi…!). Ces organisations se sont créées contre le vieux PCF qui abandonnait ses perspectives révolutionnaires.
      -Enfin à l’heure actuelle les organisations se revendiquant du maoïsme au niveau international représentent dans certains pays un espoir immense pour les luttes du peuple, c’est le cas notamment du mouvement naxalite en Inde.
      Voilà pour résumer très brièvement et en oubliant pas mal de points. Donc pour nous, les divergences entre anarchistes et communistes (dont les maoïstes) n’empêchent pas de faire un travail commun sur de très nombreux sujets. Si les modes d’organisation ou les perspectives stratégiques diffèrent, tout comme certaines analyses, les luttes pour la démocratie directe, pour l’autonomie ouvrière, pour la culture populaire, nous rapprochent. Et bien d’autres encore.

  14. Michel D. dit :

    Bonjour à vous,

    De prime abord, votre projet semble bien sympathique.
    Mais on y trouve ceci :
    « Nous soutenons les luttes de libération …des minorités sexuelles »
    De quoi diable voulez-vous parler ?
    De l’insatisfaction sexuelle généralisée, et normalisée, qui règne partout dans notre société ?
    Du modèle masturbatoire qui est massivement promu par la classe médiatique ?
    De l’absence d’orgasme dans la plupart des relations, et des troubles mentaux massifs qu’il entraîne ?
    Des conditions sociales et culturelles qui entraînent la mise à l’écart du concept même d’une sexualité naturelle, vivante ?
    Ou est-ce simplement la référence rituelle qui indique qu’on pourrait un jour envisager d’envisager l’absence de bonheur sexuel pour la MAJORITÉ de la population ?
    S’agit-il vraiment d’un « feu de prairie » ou d’un simple barbecue ?

    • feudeprairie dit :

      Question pertinente, même si la lecture de nos articles aurait pu te donner une bonne part de la réponse.
      Nous nous plaçons bien entendu dans le camp des classes populaires, de l’immense majorité de la population, et défendre ses intérêts de base est un de nos principes clés. Il est donc évident que nous cherchons la libération totale, « tout pour tous » pourrait on dire, et donc le dépassement de la misère sociale, culturelle et aussi sexuelle qui règne dans notre système actuel. Sortir de ce merdier implique par contre de comprendre le concept de minorité, et la barbarie des politiques actuelles qui trouvent toujours une de ces « minorités » à stigmatiser et à rendre coupable de tous les maux. La seule minorité qu’on a dans le viseur, c’est celle qui tient les reines économiques de la société: la bourgeoisie, pour résumer.
      La libération totale que nous appelons et pour laquelle surtout nous combattons, implique la reconnaissance de la pleine égalité de l’hétérosexualité et de l’homosexualité, l’abolition du patriarcat, la libération de la femme à tous les niveaux. Au modèle culturel dégradant, vulgaire, incroyablement violent envers les femmes, qui nous est présenté au quotidien, nous opposons un modèle d’égalité qui est selon nous la seule possibilité de créer des relations humaines satisfaisantes et justes.
      Bref – pas de barbecue phallocrate ni de désexualisation massive pour nous, simplement une révolution salutaire dans ce domaine là aussi!
      Lucha y fiesta

  15. Page de suie dit :

    Rebonjour camarade,
    Pourrions échanger nos liens, le blog est tout jeune mais il pique déjà où il faut…
    Libertaire dans l’âme, je ne ferme pas ma porte aux autres courants de lutte tant que l’ennemi est commun🙂
    http://pagedesuie.wordpress.com/
    Que la lutte soit!

  16. franckjegou dit :

    Cela m’a paru intérressant.

  17. Mehdi dit :

    meme si la démarche est interessante il n’en demeure pas moins que l’alliance entre anarchistes et communistes est purement pratique et tactique et que les différents exploseront tot ou tard. Le centralisme démocratique de mem que la nautre et la question de l’état révolutionnaire nous oppose. Pour ma part le parti(communiste) a un role fondamental dans la structuration de la révolution. En ce sens un anarchiste ne peut etre qu’en desaccord avec moi

    • feudeprairie dit :

      Salut, tu soulèves un point intéressant. Néanmoins, nous pensons que par la pratique on peut faire bouger les lignes, notamment en se retrouvant sur des luttes communes où les étiquettes sont parfois moins importante. Pour ce qui est de la stratégie révolutionnaire globale et de l’organisation politique, nous avons des avis différents, notamment dans notre collectif, qui peuvent ressortir. Le débat reste ouvert.

  18. Dark job dit :

    je ne comprend pas pourquoi vous avez en photo sur votre blog alexandre gabriac est est quand même extreme droite alors que vous pronnez le comunisme qui est l’enemie du fascisme! vous vous contredisez.

    • feudeprairie dit :

      Salut, tu te trompes, cette photo illustre un article de critique des fascistes français et de leurs contradictions. La photo d’Alexandre Gabriac en boîte de nuit est liée au contenu de cet article, c’est tout😉

  19. gramscista dit :

    Salut à tous,

    En ce début d’année juste un message de sympathie à feu de prairie, j’essaie de vous suivre tant que possible à travers votre site et votre page facebook. Je soutiens totalement votre initiative, je me considère entre le Maoïsme spontanéiste, l’ordre révolutionnaire de Gramsciste, le caractère démocratique du conseillisme et du peuple au pouvoir plutôt qu’un parti avant-gardiste castrateur et inhumain. Je suis Marxiste mais anti-Léniniste, anti-Trotskyste, admirateur de Makhnovistes, libertaires et socialistes révolutionnaires de gauche, des héros de Kronstadt, je sais, beaucoup de blabla théorique et d’étiquettes mais je pense que c’est important de le préciser, j’ai grandi avec le milieu anarchiste avant de m’en détacher progressivement par fatalisme face à la complaisance intellectualiste du milieu, par adhésion progressive à la « science » Marxiste pragmatique mais je n’ai pas renié toutes mes sympathies libertaires. Comme la « Cause du peuple » ou la « GP » qui se déclairait Autoritaire et Libertaire à la fois, je pense qu’aujourd’hui il est de toute première instance de s’allier face à/aux ennemis communs du socialisme révolutionnaire. Les attaques des « matérialistes » sont ridicules, bravo et longue vie à vous.

    • feudeprairie dit :

      Salut à toi, tout d’abord, merci pour ton message, nous sommes toujours heureux de voir que nos publications trouvent un écho. Surtout que les différentes parties du mouvement ouvrier que tu évoques ont aussi toute notre sympathie comme tu as pu le voir. Notre collectif étudie et partage à sa modeste échelle les analyses de différents courants quand elles nous semblent constructives et nous essayons de tracer des ponts entre libertaires et communistes au delà des divergences théoriques ou historiques que nous ne nions pas.
      Le mouvement maoïste des années 70 reste une importante source d’inspiration, notamment la GP qui a eu une pratique dans les masses très intéressante, malgré son échec final dû en partie à la frilosité de ses leaders…
      Bonne continuation à toi et n’hésite pas à l’occasion à commenter ou participer à notre projet.
      Salutations révolutionnaires,

      D. pour FdP

  20. tanchon dit :

    Le mélange de sensibilité est création,la création pose des questions sensibles.
    La quête de réponses objectives nous fait douter et nous dépasser.
    J’aime ce mouvement vivant qui nous soude même si parfois cela peut être…Caustique.Alors salutations tous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s