G8

blog G8Ce texte  été publié sur Indymedia Irlande par un membre du comité d’organisation du contre-sommet anti-impérialiste dublinois, il a ensuite été traduit par nos camarades du blog Libération Irlande. L’intégralité de l’article est disponible en lien.

Les sommets du G8 et les manifestations contre eux sont désormais devenus un rituel. Un rituel dont les règles sont bien établies et bien connues des deux côtés. Les grands hommes se réunissent pour discuter de la façon de corriger les maux de ce monde, et les protestataires au-dehors les blâment de ne pas le faire assez vite, ou de ne pas avoir l’intention de le faire. On promet à l’Afrique la charité, et des gens comme Sir Bob Geldof vont proclamer qu’un G8 réussi a été tenu. D’autres personnes vont jeter des briques et des bouteilles à la police, en pensant avoir frappé un grand coup pour la cause. Mais de quelle cause s’agit-il exactement ? Ce n’est pas toujours très clair. Pour les médias, c’est un grand jour : quelques visages de présidents et de premiers ministres filmés le matin, puis des images de manifestations l’après-midi, dans l’espoir que survienne quelque émeute, ou au moins quelque événement télégénique susceptible de passer trente secondes au journal télévisé. Le public aura ainsi son lot d’excitants pour soulager son fardeau de labeur quotidien, ou ce qui est de plus en plus fréquent, de chômage.

Pourquoi le sommet du G8 de cette année, qui aura lieu le 17 et 18 juin 2013 devrait-il être différent ? Son emplacement est assez différent cette année. Les sommets du G8 ont lieu en général sur le territoire des grandes puissances, les Huit Grands. Toutes ces puissances ont gagné leur statut de « Grands » par le truchement de la conquête impériale, et leurs populations, qu’elles soient de droite ou de gauche, entretiennent les préoccupations propres aux économies matures, qui profitent des vastes transferts de richesses provenant des anciennes colonies et des transferts continuels venant des économies de sous-traitance du Tiers Monde. Les protestataires qu’on voit lors des sommets du G8 tendent à voir les problèmes du monde sous l’angle de la destruction écologique, de l’austérité, ou de l’aide au développement pour l’Afrique. Il s’agit de préoccupations propres au premier monde.

Indymedia Irlande/LI – Suite en lien

Cet article, publié dans Actualité de la lutte et rapports de force, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s