Vers l’unité à la base?

FRAP_20_avril_2013_2

Nous relayons cet appel du FRAP qui nous parait être pertinent dans sa volonté de faire avancer les luttes en allant vers l’unité ouvrière. La vision d’une « direction politique » (à renforcer ou à abolir) et la conception du syndicalisme sont bien sûr très différentes selon les courants révolutionnaires, mais puisque le débat est ouvert… En tout cas, lier les revendications directes avec un projet de société plus vaste est très positif.

Dans l’état actuel de la crise du capitalisme, le chômage a atteint un niveau record, de plus en plus de personne se rendent compte de la casse terrible à laquelle ce système nous mène. Face à la dégradation de la situation, les travailleurs et travailleuses luttent pour défendre leurs droits.
Cela commence à faire peur au gouvernement qui, soucieux de défendre la propriété privé des moyens de production, emploie la force pour maintenir ce système où la majeur partie travaille pour les profits de la minorité. Nul doute que la répression va entrainer un renforcement de l’Etat policier et s’amplifier contre les ouvriers en lutte, dans les quartiers populaires, les universités, etc.
Cette évolution est l’illustration de la montée d’une nouvelle forme de fascisme.
Face à ces attaques, la volonté de lutte des Goodyear qui ont combattu les forces de répression montre bien qu’à la force on ne peut qu’opposer la force.
Nous devons forger nos outils pour mener la lutte de classe jusqu’au bout :

  • Une organisation syndicale qui défendra nos intérêts de classe contre l’Etat bourgeois, le patronat et les conciliateurs.
  • Une direction politique qui se bat pour un changement radical de société.

Notre stratégie de lutte est :

  • Elargir et amplifier sur tout le territoire la défense de nos droits légitimes.
  • Etablir un rapport de force qui fasse reculer l’Etat capitaliste et son appareil répressif.

Puis passer à l’offensive pour en finir avec ce système et enlever l’appareil de production à la bourgeoisie capitaliste, pour que la classe ouvrière prenne en main la direction de l’économie et bâtisse une société nouvelle au service des besoins du peuple.

Rencontre publique Samedi 20 avril 2013 à 15h45 au CICP – 21 ter rue voltaire – métro rue des Boulets (ligne 9) – Paris

Cet article, publié dans Actualité de la lutte et rapports de force, est tagué , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s