Comité des Mal-Logés?

banlieue

Encore un grand moment d’histoire populaire ressorti par nos camarades du Laboratoire d’Urbanisme Insurrectionnel (l’article est en lien sur l’image): le Comité des Mal-Logés. Une lutte plus que jamais d’actualité, à mettre en parallèle avec la réflexion sur le droit au logement et l’urbanisme, la guerre aux pauvres menée dans les centres-villes, le mouvement des squats…

Le Comité des mal-logés créé en mars 1987, prend pour modèle les luttes pour le droit au logement engagées entre 1972 et 1973, par le Secours rouge et les militants de la Gauche prolétarienne : aides légales aux mal-logés, occupations illégales et autres activités placées sous le double signe de la solidarité sociale et de leur politisation. Guy Dardel, un des fondateurs de ce comité, avait d’ailleurs été un jeune militant de la Gauche prolétarienne ; puis fondateur du groupe Prolétaires pour le Communisme (PPLC), avant de créer le comité des mal-logés, avec d’autres militants de la mouvance « Autonome ». Le comité s’autodissout en 1994. Nous publions ici leur brochure datée de juillet 1991, intitulée : L’EXPERIENCE du CML

« Et aussi longtemps que subsistera le mode de production capitaliste, ce sera folie de vouloir résoudre isolément la question du logement ou tout autre question sociale concernant le sort de l’ouvrier. La solution résidé dans l’abolition de ce mode de production, dans l’appropriation par la classe ouvrière elle-même de tous les moyens de production et d’existence. »

Friedrich ENGELS |1872

Nous dédions cette brochure à :

Mr BINET, membre du Comité des Mal-logés, ancien routier, privé d’emploi, qui s’est laissé mourir en 1988, à 50 ans, dans sa chambre du 55 rue Compans plutôt que d’aller mendier des aides au bureau d’aide sociale.

Mr Mohamed KELIFATI, membre du Comité des Mal-logés, mort en 1991, à 80 ans, dans une chambre sordide, après avoir été expulsé pour la dernière fois du 13 rue du Tunnel. Il avait à cette occasion déclaré à France Culture : « Le jour où ils me relogeront ce sera au cimetière. »

Laboratoire d’Urbanisme Insurrectionnel

Cet article, publié dans Histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Comité des Mal-Logés?

  1. henri dit :

    hé les ami-e-s faites gaffe tt de même, c’est un site de bourgeois le Laboratoire là
    A part ça j’aime bien vot’ site, je suis abonné aux rss 😉
    ciao
    Henri, un camarade anarchiste

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s