Guerrière: femme et prolétaire, un quotidien en contradiction avec l’engagement fasciste

Cet article, publié dans Cinéma et télévision, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Guerrière: femme et prolétaire, un quotidien en contradiction avec l’engagement fasciste

  1. Ludo dit :

    prolétaire? pas si simple: sa mère semble être proprio du magasin où elle bosse.
    Après, le revirement de la guerrière est pas forcément crédible.
    Mais ce serait intéressant de voir comment le film est reçu par les fascistes. A mon avis, ça va finir comme American history X ou Orange mécanique: deux films complétement incompris dans lesquels les boeufs ont vu une ôde à la violence.

    • feudeprairie dit :

      Oui c’est un risque, d’ailleurs des images du film commencent à être récupérées sur certains sites fafs esthétisants.
      Nous attendons de le voir pour éventuellement en faire une critique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s