« Hélas pour nous » – La montée du fascisme en Grèce

Voici un web-documentaire particulièrement intéressant sur « l’Aube Dorée, sa promotion par les Médias, sa collaboration avec la police et la lutte anti-fasciste en Grèce ». Nous pensons qu’il est urgent d’étudier en profondeur la situation de la crise politique qui sévit dans ce pays pour plusieurs raisons: par esprit de solidarité internationale avec le peuple en lutte là bas, tout d’abord. Pour comprendre les mécanismes de la réaction ensuite. Et également pour avoir une idée de ce qui peut arriver à n’importe quel pays dans des conditions relativement semblables, particulièrement en Europe.

Malheureusement, la situation en Grèce justifie à la fois les théories et les prévisions du mouvement révolutionnaire: quand l’état ne peut plus maintenir la paix sociale, il fait directement appel aux forces montantes, l’extrême droite.

Le discours sur la « marginalité » des néo-fascistes, ou sur la respectabilité des partis nationalistes, c’est du flan. Tout comme leur propagande pseudo-« anti-système ». La réalité grecque le démontre au quotidien. La police de ce pays, jusque là plutôt conservatrice comme ailleurs en Europe, vote maintenant selon les récents sondages à plus de 50% pour le parti néonazi Aube dorée. Ils agissent côte à côte contre les grèves, les manifestations des progressistes, ou pour lyncher les habitant(e)s des quartiers populaires. Ces salopards torturent les antifascistes dans leurs commissariats et les dénoncent aux milices nazies. Ils répandent la terreur, l’insécurité, la violence gratuite contre la population: leur projet de société, c’est la barbarie à grande échelle pour empêcher tout mouvement populaire de masse qui pourrait renverser l’état bourgeois.

Et il y en a encore pour croire que les nationalistes sont des opposants radicaux aux classes dirigeantes… Ils sont en fait leurs chiens de garde. On ne peut plus dire aujourd’hui que ce scénario est improbable dans l’état français. Républicanisme, libéralisme, patriotisme, théorie du cordon sanitaire, voilà autant d’arguments avancés par les idéologues de la bourgeoisie pour désarmer le peuple. Illusions et mensonges. Tu veux savoir qui défend ce monde qui t’exploite, puis qui te jette à la rue quand il n’a plus besoin de toi? C’est facile: regarde qui est l’ami des flics et des médias.

Ici comme en Grèce, l’organisation des classes populaires pour préparer la révolution est le seul moyen d’assurer durablement notre sécurité collective et d’aller de l’avant en proposant une alternative solide à ce système mourant, chaque jour plus barbare.

Cet article, publié dans Actualité de la lutte et rapports de force, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s