Liberté pour les Pussy Riots

Nota bene: notre soutien aux Pussy Riots, féministes punks ayant écopé de plusieurs années en camp de travail pour une provocation contre le pouvoir et l’église orthodoxe, est un soutien sans illusion.

D’une part, nous ne pensons pas que les Pussy Riots incarnent l’opposition la plus convaincante à Poutine: leur combat est juste mais n’a rien de révolutionnaire. Il y a beaucoup de militant(e)s en Russie qui subissent les foudres du système. Mais les médias les laissent dans l’ombre, favorisant une contestation moins subversive…

D’autre part, les déclarations exaltées des gouvernements occidentaux (d’Europe comme des USA) pour prendre leur défense sont pour le moins suspectes. Il faut bien avoir en tête que ces mêmes gouvernements qui laissent des peuples entier se faire massacrer en ce moment même (quand ça les arrange), ne font pas ça gratuitement, par pure bonté d’âme. Le but est de déstabiliser l’impérialisme russe pour faire avancer leurs propres pions. Il est important de dénoncer cette manipulation. Les grandes puissances occidentales sont des états barbares par nature, qui feraient mieux de balayer devant leur propre porte. Leurs déclarations « humanistes » ne feront que décrédibiliser l’opposition radicale russe.

Enfin, nous nous désolons de constater que l’affaire des Pussy Riots sert de caution « liberté » aux mêmes médias, et qu’ils passent sous silence la répression atroce dont sont victimes les mineurs d’Afrique du Sud. Rappelons que 34 mineurs de la mine de platine de Marikana (compagnie Lonmin) affiliés au syndicat combatif AMCU viennent d’être exécutés froidement par la police ce jeudi. Rien ne justifie ce massacre de sang froid. C’est une journée noire pour le mouvement ouvrier international. 78 autres ont été blessés… Nous conseillons à nos lecteurs de s’informer à ce sujet.

D.

Cet article, publié dans Musique, Soutien, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Liberté pour les Pussy Riots

  1. MRO-PCR dit :

    Ce qui est le plus désolant, c’est que les médias bourgeois s’emparent de cette affaire pour affiner leur propagande contre la Russie, voire l’U.R.S.S. et la Chine (communiste..lol…) dans le bras de fer qui se déroule en ce moment en Syrie… Il n’est pas du tout question de se plier aux dictats des médias bourgeois ici, mais je veux simplement mettre en relief comment les faits d’actualités peuvent être maniplulés, je dirais tripoter, même. Il est donc impératif qu’entre nous, nous nous acordions la même solidarité que si nous serions en temps de guerre, car c’est bien ce dont il s’agit. La lutte des classes pour la liberté et la dignité du prolétariat est une véritable guerre, mais qui se déroule sur le terrain, ou le théâtre, des classes sociales et non nationales. Que la classe ourvrière s’unisse pour faire bloc contre la bourgeoisie, et ce sera immédiatement interprété comme un acte de guerre. Alors que des individus comme les « Pussy Riots » osent braver les autorités despotiques de Moscou, je leur tire mon chapeau. Elles sont vraiment courageuses. Voilà!

  2. benerd dit :

    Cela fait plaisir de vous voir (enfin) vous réveiller ! Avoir compris la manipulation occidentale de l’affaire des Pussy Riot est une étape dans le chemin de la compréhension, mais il vous reste encore à comprendre beaucoup, beaucoup d’autres choses dans le même registre…

    Enfin, avec un tee shirt « No pasaran »(NED) sur le dos, il était facile de voir la manip facilement.

    Par exemple et en premier lieu, il vous faudra comprendre de quelle manipulation les groupes radicaux comme le vôtre sont l’objet… Comment, sans le savoir, vous rendez service au système…Comment il est facile de se servir de vous pour diviser la contestation…Faisant de vous et à votre insu, des idiots utiles du système.

    La lutte « antifa » par exemple, ou comment courir après des fascisme qui n’existe plus pour masquer le vrai fascisme que nous subissons au quotidien, le capitalisme et sa sœur , la société de consommation… Je vous invite à lire Pasolini…

    Bravo tout de même et pour faciliter la compréhension du monde qui vous entoure, il y’a un ouvrage indispensable à lire, il s’agit de « [PUB INDESIRABLE] » d’Alain SORAL, qui lui a tout compris et pas d’hier seulement. (Voir aussi le site [PUB INDESIRABLE]).

    Cela fait du bien de voir les groupes radicaux dit « de gauche » se comporter autrement qu’en fasciste de la pensée ou en dictateur de la bien-pensance…car malheureusement, les « antifa » et autres groupes du genre, à force de courir après des fascismes et nazismes qui n’existent plus de nos jours en ont adopté les méthodes d’intransigeance, violence, censure, certains d’entre vous, du point de vue vestimentaire pourraient même être confondus avec des skinhead nazi des année 80 (crânes rasé etc…), même ethniquement, il n’y a pratiquement que des blancs de peau dans vos rangs (en tout cas ils sont ultra-majoritaire) !

    Merci d’avoir compris l’affaire des Pussy Riot et espérons qu’un jour toutes les forces de gauches se réunissent pour lutter contre nos vrais ennemis, le capitalisme libérale et la société de consommation, mais pour cela, il vous faudra comprendre et cesser de vous imaginer qu’Alain Soral et les gens comme moi sont de vulgaire « fachos », car c’est exactement ce que le système attend de vous dans sa logique du diviser pour régner…

    Bonne chance et espérons… Mais c’est pas gagné !

    • feudeprairie dit :

      Je crois que tu n’as pas compris notre propos et, une fois n’est pas coutume, nous allons clarifier les choses.
      Primo, notre analyse des évènements (qui pourra être utilement complétée par la lecture de cet article plus complet, en anglais: http://signalfire.org/?p=20447) se base sur une analyse révolutionnaire, anticapitaliste – donc, anti-impérialiste.
      Cela veut dire qu’on ne soutient aucun impérialisme. Aucun. Ni celui du bloc européen (et en particulier de la France puisqu’on y habite) et des Etats-Unis, de l’OTAN. Ni celui en développement de la Chine, de la Russie, et de leurs alliés régionaux, que ce soit la bourgeoisie vaguement social-patriotique du Vénézuéla ou l’Iran ou encore le gouvernement syrien. En cela nous nous opposons bien sûr radicalement aux droitards comme Soral (qui a beau critiquer les médias, il en est le pur produit, un idiot utile: http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=misI57fGLOQ) qui défend le rôle « civilisateur » de l’impérialisme français et la « grandeur » des états qui résisteraient par pur bonté à l’impérialisme US. Le camp des peuples n’est ni d’un côté ni de l’autre.
      -Nous ne sommes pas des conspirationnistes paranos, l’interprétation des symboles divers et variés ne nous intéresse pas.
      -Au vu du développement de l’extrême droite actuellement, de son influence dans les cercles de pouvoir et de culture, de sa récupération d’éléments gaullistes, et de son avancée parallèle à celle de groupes plus radicaux nationalistes-révolutionnaires (comme… les potes de Soral, genre Troisième Voie dont il fréquentait le local, d’ailleurs), il nous apparait au contraire urgent d’être « antifa ». Les gens se réclamant d’une pseudo-gauche nationaliste, d’une droite socialiste, ou autre, sont les bouffons du système capitaliste. Casseurs de grève, diviseurs de la classe laborieuse, ils servent dès que possible d’auxiliaires à la police. Ce sont des ennemis mortels. A part leurs grands discours, que font un Soral, un Ayoub ou un Robert pour les travailleurs et travailleuses en France? Rien. Ils vendent leurs bouquins et aspirent à un retour en arrière de la société. Ce sont des bourgeois, des commerçants, qui préfèrent fantasmer sur l’Islam ou le sionisme plutôt que participer à la lutte économique. Normal, puisqu’en vérité ils sont dans le camp opposé au notre, dans le camp du capitalisme… A chaque conflit social ils révèlent leur vraie nature. Du FN au PS en passant par le Bloc ou par l’UMP ils ont tous la même rhétorique débilitante sur l’immigration, la nation, l’ordre, la soumission à la hiérarchie et aux « valeurs », etc. Non merci!
      Allez donc parler de la disparition du fascisme à ces potes de Soral, ils seront contents (qui plus est, leur lutte contre le « mondialisme » et la « société de consommation » s’arrête comme tous les fafs à une attitude de petits bourgeois poseurs ou à un racisme abject): https://feudeprairie.wordpress.com/2012/05/23/bruit-de-bottes-a-paname/
      Les intellectuels nationalistes sont encore les pires, eux qui légitiment sur internet le massacre des grévistes africains, par exemple. C’est ça, votre idéal « anticapitaliste »?
      -A ce sujet, le livre dont vous parlez est une daube immonde qui sert un message de haine tout à fait fasciste, comme il a été démontré ici (prenez la peine de lire ça, c’est éloquent):
      http://www.alternativelibertaire.org/spip.php?article4884
      Et ici surtout: http://al-montpellier.over-blog.com/article-sur-le-fasciste-alain-soral-108317658.html
      Enfin tu apprendras que le look « skinhead » vient à la base de la culture ouvrière et antiraciste en Angleterre, et qu’il n’a rien de nazi donc. Quant à l’expression « idiots utiles », elle a été formulée par Lénine, qui a lutté très efficacement contre cette escroquerie qu’est le « rassemblement de la gauche » avec les forces de la réaction, ce que tu proposes.
      Pour terminer, les antisémites n’ont pas leur place ici, pas plus qu’à Alfortville d’ailleurs.
      Good night!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s