Livre Noir

 A l’heure où les classes dominantes renforcent leur offensive idéologique, où les médias de masse diffusent continuellement l’idée que tout révolutionnaire est un génocidaire en puissance et que tout révolté est un apprenti khmer rouge, il est intéressant de s’informer, d’aller au fond de la recherche historique. L’ouvrage de Maurice Cury a été publié dans cette idée; si il souffre de lacunes (et ne couvre presque que la période 1900-1997 pour laquelle il totalise environ 100 millions de morts), il permet d’éclairer sur la barbarie quantitative du système capitaliste – et de ses formes les plus poussées, le colonialisme, le fascisme. Vouloir rompre avec ce système de mort, ce n’est pas un crime, c’est une prise de conscience, un chemin nécessaire pour la survie et la libération de l’humanité. Plus jamais ça…

Le livre noir du capitalisme est déjà écrit devant nous dans son « paradis ». Qu’en est-il de son enfer, le Tiers Monde ? Les ravages, en un siècle et demi, du colonialisme et du néocolonialisme sont incalculables, pas plus qu’on ne peut chiffrer les millions de morts qui lui sont imputables. Tous les grands pays européens et les États-Unis sont coupables. Esclavage, répressions impitoyables, tortures, appropriation, vol des terres et des ressources naturelles par les grandes compagnies occidentales, américaines ou transnationales ou par des potentats locaux à leur solde, création ou dépeçage artificiel de pays, imposition de dictatures, monoculture remplaçant les cultures vivrières traditionnelles, destruction des modes de vie et des cultures ancestrales, déforestation et désertification, désastres écologiques, famine, exil des populations vers les mégalopoles où les attendent le chômage et la misère. […] Quels sont les moyens d’expansion et d’accumulation du capitalisme ? La guerre (ou la protection, à l’exemple de la maffia), la répression, la spoliation, l’exploitation, l’usure, la corruption, la propagande. […] Ses armes sont indifféremment la démocratie ou la dictature, le négoce ou le gangstérisme, l’intimidation ou le meurtre. Ainsi, la CIA est sans doute la plus grande organisation criminelle à l’échelon mondial. […] La propagande: pour imposer son credo et justifier le surarmement, ses actes délictueux et ses crimes sanglants, le capitalisme invoque toujours des idéaux généreux : défense de la démocratie, de la liberté, lutte contre la dictature « communiste », défense des valeurs de l’Occident, alors qu’il ne défend le plus souvent que les intérêts d’une classe possédante, qu’il veut s’emparer de matières premières, régenter la production du pétrole ou contrôler des lieux stratégiques.

Table des matières et auteurs:

  • Avant-propos – (Gilles Perrault)
  • Le libéralisme totalitaire – (Maurice Cury)
  • Les origines du capitalisme (XVe-XIXe siècles) – (Jean Suret-Canale)
  • Economie servile et capitalisme : Un bilan quantifiable – (Philippe Paraire)
  • Tirez, ce ne sont que des ouvriers – (Roger Bordier)
  • 1744-1849 Un siècle lyonnais : Les canuts face aux cannibales du profit – (Maurice Moissonnier)
  • 1871 : Trahison de classe et semaine sanglante -(Claude Willard)
  • Répressions antisyndicales -(André Devriendt)
  • Les bandes armées du capital dans la France républicaine -(Maurice Rajsfus)
  • La grande guerre : 11 500 morts et 13 000 blessés par jour pendant 3 ans et demi -(Jean-Pierre Fléchard)
  • Contre-révolution et interventions étrangères en Russie (1917-1921) -(Pierre Durand)
  • La seconde guerre mondiale -(François Delpla)
  • De l’origine des guerres et d’une forme paroxystique du capitalisme -(Pierre Durand)
  • Impérialismes, sionisme et Palestine -(Me Maurice Buttin)
  • Guerre et répression : L’hécatombe vietnamienne -(François Derivery)
  • Massacres et répression en Iran -(François Derivery)
  • Génocide anticommuniste en Indonésie -(Jacques Jurquet)
  • Annexion fasciste du Timor Oriental -(Jacques Jurquet)
  • L’Irak victime du pétrole -(Subhi Toma)
  • L’Afrique noire sous la colonisation française -(Jean Suret-Canale)
  • Algérie 1830-1998 : Des balbutiements du capitalisme colonial à l’entreprise monopolaire de recolonisation « mondiale » -(André Prenant)
  • L’Afrique des indépendances et le « communisme » (1960-1998) -(Francis Arzalier)
  • Les interventions Nord-Américaines en Amérique Latine -(Paco Pella)
  • Etats-Unis, le rêve inachevé : La longue marche des Africains-Américains -(Robert Pac)
  • Centenaire d’un génocide à Cuba : La « reconcentration » de Weyler -(Jean Laïlle)
  • Le génocide indien -(Robert Pac)
  • Le capitalisme à l’assaut de l’Asie -(Yves Grenet)
  • Les migrations au XIXe et au XXe siècles : Contribution à l’histoire du capitalisme -(Caroline Andreani)
  • Capitalisme, course aux armements et commerce des armes -(Yves Grenet)
  • Les morts vivants de la mondialisation -(Philippe Paraire)
  • La mondialisation du capital et les causes des menaces de barbarie -(François Chesnais)
  • Les banquiers suisses tuent sans mitrailleuses -(Jean Ziegler)
  • Une pub vaut mille bombes… Les crimes publicitaires dans la guerre moderne -(Yves Frémion)
  • Quand bien même ne suffirait pas l’abolition du capitalisme… -(Monique et Roland Weyl)

Maurice Cury – Le Livre Noir du Capitalisme (1998) – Cité par Anarchopédia

Cet article, publié dans Histoire, Presse alternative, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Livre Noir

  1. FuckNazis dit :

    Moi j’avais vu des estimations du capitalisme depuis sa naissance qui portaient les massacres commis a environ 650 millions de morts. Mais les chiffres ne sont pas important, ce qui est important est de voir comment les capitalistes agissent pour se faire passer pour « les bons » et les autres pour « les mechants »… Il faut restaurer une vraie conscience de classe, il faut retablir une vraie reflexion et non les rengaines rechauffees capitalistes qu’on nous sert sur le liberalisme defenseur de la « liberte » et les communistes « dictateurs », les anarchistes « terroristes » etc. … La lutte se situe a tous les plans, economique, social, politique, et ideologique!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s