Bienvenue en démocratie

Quand l’extrême droite manifeste « contre le fascisme islamique », les militants de l’antifa, des Jeunes-FGTB et de la Jeunesse ouvrière chrétienne protestent contre « tous les fascismes ». La police a choisi son camp. Solidarité avec les camarades belges!

A Bruxelles, la Police tabasse des militants anti-fascistes.

C’est un jour noir pour le combat anti-fasciste en Belgique francophone. Alors que le Parti Populaire et Nation ont manifesté leur haine en défilant au pas sous la protection de la police, les jeunes contre-manifestants anti-fascistes se sont fait violemment tabasser par la police.

Dimanche 17 juin s’est déroulé, à Bruxelles, une manifestation de groupuscules d’extrême droite et de néonazis. Ceux-ci se sont empressés d’utiliser les derniers évènements de Molenbeek pour descendre dans la rue au cri de « On est chez nous ».

En réaction, plusieurs dizaines de militants ont contre-manifesté afin d’alerter face au danger du racisme de telles organisations. Malgré le caractère pacifique de l’action, la police s’en est pris aux antifascistes. Plusieurs manifestants ont été blessés et un jeune a été emmené inconscient à l’hôpital. Témoignage :

« Les forces de l’ordre ont de bout en bout essayé de nous intimider et ont fini par brutaliser un certain nombre d’entre nous. C’est de l’intimidation pure et simple, une tentative de plus de criminaliser un mouvement social. Une attitude qui contraste avec celle que la police a eu face au PP et à Nation… Comment expliquer que la police tape sur ceux qui résistent tandis qu’elle laisse tranquille ceux qui sèment la haine et la division ? »

En France et en Belgique, en passant par la Grèce, nous voyons l’émergence et le développement de mouvements d’extrême droite incitant à la haine. A l’heure où les mesures d’austérités frappent tous les peuples d’Europe, les partis d’extrême droite divisent les peuples et vise à empêcher l’unité de la population pour faire payer les vrais responsables de la crise : les banquiers et les spéculateurs.

Nerfs d’Acier

Environ 25 personnes ont été battues, mattraquées et arrétées hier lors de la manifestation antifasciste alors qu’une autopompe protégeait le cortège fasciste de Nation, dans les environs de la station de métro Trône. Après avoir laissé manifester sans problèmes les membres de Sharia4Belgium, de Nation et du Parti Populaire : ce sont des jeunes manifestants de l’Action Antifasciste de Bruxelles, des ‘Jeunes Organisés et Combatifs/Jeunesse Ouvrière Chrétienne’, et des sections Jeunes-FGTB qui sont finalement violemment muselées lors d’une intervention policière qui rappellent les violents événements qui ont eu lieu contre les manifestants No Border il y a deux ans, et contre des militants anarchistes au début de cette année.

Antifa Bruxelles

Cet article, publié dans Actualité de la lutte et rapports de force, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s