Bruits de bottes à Paname

Le 13 mai , les fractions les plus radicales de l’extrême droite défilaient dans la rue sous le double prétexte de commémorer la mort de Sebastien Deyzieu, militant néofasciste mort le 9 mai 1994 suite à une manifestation en tombant connement du haut d’un immeuble pour fuir la maréchaussée (ce qui en fait le champion faf en titre du saut en parachute – catégorie sans parachute) et de rendre hommage à Jeanne d’Arc pour son 600° anniversaire (pas étonnant pour d’autres fanatiques entendant des voix).

Nous avons laissé passer dix jours pour en parler histoire de pouvoir en tirer les conclusions « à froid », étudier les comptes-rendus publiés et éviter ainsi de dire tout un tas de connerie (comme c’est le cas sur le site du groupe fantôme fort douteux « partisan idf », qui a prouvé son incapacité totale à organiser quoi que ce soit face à cette marche). On constate néanmoins une absence de riposte antifasciste de rue vraiment dommage appelant à une réaction dynamique. L’intérêt pour nous révolutionnaires n’est pas de jouer à se faire peur ou de tordre la réalité pour la faire coller à nos théories: nous partons au contraire de la réalité pour développer nos idées. Et à ce sujet la marche de cette année est très révélatrice quant aux tendances de fond. Il nous faut l’observer de près pour adapter notre antifascisme et pour connaitre notre ennemi puisque les groupes présents représentaient les militants d’extrême droite les plus « violents » sur le terrain.

Le premier constat est qu’il y a du nouveau du côté des fascistes, avec des groupes progressant et d’autres perdant de la force. Le défilé était composé de l’organisation « solidariste » 3° Voie, de l’Oeuvre Française/Jeunesses Nationalistes, des Nationalistes Autonomes et du GUD, avec pour le côté Kultur une quinzaine de nazis néo-païens de Terre & Peuple et une dizaine de membres de la « nouvelle droite populaire ». Le Renouveau Français, en perte de vitesse, au créneau idéologique pétainiste/catholique traditionaliste cannibalisé par les JN, s’était constitué cette année en cortège indépendant. Il affichait péniblement une petite cinquantaine de membres portant des drapeaux régionaux dont… Ceux de la Corse ou du Pays Basque (on hésite entre le rire et les larmes).

Grosso modo l’aspect idéologique de cette année était aussi bordélique que par le passé avec deux nouvelles tendance. Primo le rattachement opportuniste de 3° Voie et du GUD Paris au FN avec un certain support pendant la campagne, et secondo les pétainistes récemment exclus (ou non) du FN en roue libre, se vautrant dans le folklore et la provocation avec de nombreux slogans et interventions clairement antisémites, anticommunistes, racialistes. Voyons au cas par cas.

Tout d’abord 3° Voie, l’organisation à vocation « solidariste », « syndicaliste », « nationaliste-révolutionnaire » de Serge Batskin Ayoub, se voulant sociale. Ils se revendiquent des SA, de Primo de Rivera, Sorel, Blanqui, Mussolini et Ledesma Ramos; dans les faits on a idéologiquement une sorte de gloubi glouba poujadiste défendant les petits patrons contre le « mondialisme apatride » et la « finance », bref un discours extrêmement conformiste, collant parfaitement avec le système. Un élu UMP de la droite populaire ou un fan de Montebourg pourrait tenir le même discours économique. Alors ce cortège? C’était à 95% des skinheads nazis (« boneheads »). On y retrouvait tous les groupuscules locaux de cette mouvance (Picard Crew, Lemovice et le Front des Patriotes, loups de Turone, et le seul un peu sérieux, Artam) avec bien évidemment l’absence de certains (lyonnais, lillois) suite aux embrouilles récentes. C’était le publique du concert nazi du soir donc un gros cortège de 200 skins environs incluant les belges de Nation au ridicule folklore para-gauchiste (peu crédible parmi tous ces fafs clichés) et les habitués du C9M. Si c’était le principal cortège il n’en demeure pas moins que l’on voit les limites de l’organisation de Serge Ayoub: après avoir réactivé ses réseaux skinheads comme les JNR (qui fermaient la marche) lui assurant immédiatement un bon nombre de militants il se retrouve maintenant coincé. On l’imagine mal faire du syndicalisme sérieux en s’infiltrant comme prévu avec des gugusses étiquetés « nazis » et vêtus comme des sapins de Noël. Voilà 3° Voie dans une drôle de posture où l’orga commence à patiner après avoir atteint son point maximal de développement. Elle sera contrainte soit de lancer de nouveaux projets (non, vendre son journal au défilé du FN n’en était pas un) soit de péricliter: à surveiller de près donc. Pour l’instant ils font ce qu’ils savent faire de mieux soit boire des bières, porter des harringtons, organiser des concerts de RAC et gueuler à la tribune. A ce sujet 3° Voie a clairement l’intention de récupérer le défilé au détriment des autres orgas, qui l’ont assez mal pris.

Comme les nationalistes autonomes. Leur compte-rendu victimaire montre les limites de leur mouvement. Après avoir connu un développement factice via une multiplication des sites webs reprenant l’imagerie d’extrême gauche à leur profit (ce qui était un coup assez rude dans la guerre de position qu’on leur oppose) les voilà en plein essoufflement. Les vidéos de collage d’autocollants et les déplacements en Allemagne ne suffisent décidément pas. Leur cortège d’une centaine de personnes incluait les néonazis allemands et italiens du « Anti Capitalist Network » et toujours beaucoup de lorrains assortis de quelques provençaux; leurs groupes locaux doivent être ciblés pour lancer une réponse antifasciste énergique. Si ils ne sont pas morts avant, tant leur folklore a déplu aux gros bras de 3° Voie qui les ont molestés et insultés… Décidément, ce n’est pas la joie pour eux. Dur dur d’être un « anticapitaliste » soutenant les petits patrons français contre les travailleurs!

Passons rapidement sur le GUD… Écartelé entre un rejet viscéral du FN pour les quelques lyonnais (enfin, ceux ne défilant pas avec les JN tant la double/triple étiquette est une constante à l’extrême droite) et un suivisme aveugle pour les parisiens, ils ont ramené une petite trentaine de « militants » dont même quelques étudiants. Le GUD cuvée 2012 étant constitué de baltringues se faisant à la fois cogner par les antifascistes parisiens et par leurs « copains » fafs, ils n’ont même pas réussi à occuper leur créneau traditionnel, celui de la violence politique débridée. Cela se paye par une très mauvaise santé du groupe à peine compensée par l’attrait que le folklore GUD exerce encore sur certains jeunes bourgeois fafs.

Enfin, la nouveauté de cette année, l’Oeuvre Française et les Jeunesses Nationalistes. Ils estiment que leur cortège comptait « au bas mot cent personnes ». Bon, à raison de dix rangées de cinq porteurs de drapeau, nous on en compte 50, plus quelques autres éléments, soit une soixantaine de militant(e)s en étant larges. Mythomanie se passant de commentaires. Ce cortège était un peu particulier puisque traditionnellement l’OF ne participait pas (plus) aux « cérémonies » du 9 mai. Maintenant sous la direction d’Yvan Benedetti l’OF cherche à s’étendre en recrutant… De jeunes lyonnais. C’est original pour un groupe faf. Leur cortège venait donc très largement de la ville de Lug avec une grosse teneur skin/hooligan et quelques vieux de l’OF. Il ne faut pas y voir un développement incroyable de la structure pétainiste sectaire mais cela prouve la capacité de recrutement des fascistes à Lyon. Quelques parisiens et sudistes étaient également de la partie. L’OF est peut être le groupe néofasciste le plus dangereux en France sur le long terme, puisqu’il vise clairement à recruter des cadres pour leur futur état, dans et hors du FN. Il est composé de gens « en place » dans la société (notamment dans l’armée). Les JN ne sont là que pour faire nombre et servir de vivier de recrutement… Tout cela déplait bien sûr à 3° Voie qui leur a laissé un minimum d’espace d’expression.

Conclusion, contrairement à ce qui a été dit ailleurs, nous voyons une reformation continuelle et profonde de l’extrême droite, avec la mort de groupes et l’apparition d’autres. Cette instabilité est la preuve à la fois d’une faiblesse idéologique patente, de limites empêchant encore son développement, et de risques sur le long terme qu’elle trouve la « bonne » forme pour s’étendre en gagnant le soutien de la bourgeoisie. Ses différentes fractions sont en concurrence pour être le jour venu les mieux placées dans la contre-révolution; si nous ne constatons pas de progrès majeur de ces forces, elles continuent pourtant de détourner une partie de la jeunesse d’une vraie théorie de renversement du Système au profit de thèmes réactionnaires. La radicalité apparente de tous ces groupes (avec de nombreux slogans se voulant « anticapitalistes ») cache mal un combat surtout tourné contre les forces progressistes, bref un rôle non-assumé de chiens de garde de la classe dominante, comme celui qu’occupent leurs homologues grecs, américains, tchèques ou espagnols en « cassant » les mouvements sociaux au côté des flics. Espérons qu’ils se bouffent entre eux; en attendant nous devons garder à l’esprit que leur rôle est de liquider la seule alternative radicale au capitalisme, à savoir, nous. L’extrême droite est un auxiliaire objectif des classes dominantes apeurées par la crise. Nous devons donc poursuivre la guerre de position idéologique à la fois contre les réformistes et contre l’extrême droite en continuant de démonter leurs positions complètement idéalistes au niveau de la culture et de l’économie. Cela sera fait, notamment sur ce blog… Sans pour autant abandonner la rue car c’est en liant les deux qu’on écrasera le fascisme. Aucun terrain ne doit leur être abandonné, nous reprendrons tout!

D. (merci aux camarades de l’UPAC pour les photos)

Cet article, publié dans Actualité de la lutte et rapports de force, Analyse, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Bruits de bottes à Paname

  1. FuckNazis dit :

    Merci pour cet article tres interessant j’en prends note, je ne savais pas qu’il y avait eu des heurts ouverts entre 3eme voie et les NA, mais cela ne me choque pas… En fait, j’ai passe ces derniers mois (enfin une petite partie du temps mais suffisante) a regarder a droite a gauche dans la nebuleuse faf pour essayer de trouver qui etait de quel cote etc… Alors en effet l’oeuvre francaise, le renouveau francais, et les jeunesses nationalistes sont tres lies. Je ne sais pas si vous avez remarque mais j’ai pu observer que les JN avaient tendance a beaucoup entrer en communication ac le GUD (par l’intermediaire de Gabriac ces dernier temps)… Je me demande en meme temps si l’objectif n’est pas plus ou moins de siphoner les lambeaux du GUD pour les attirer vers les JN et ainsi se faire de nouveaux militants… Sachant que les JN peuvent regrouper environ 200 militants selon mes estimations sur la France… Mais ils doivent se developper si ils ne veulent pas faire un bide a la manifestations de « souchiens » (lol) qu’ils organisent.
    Ensuite 3eme voie et les JNR (je les fous dans le meme paquet car au fond ils sont tous plus ou moins sous la coupe d’Ayoub malgre quelques dissidences ci et la…) ont tendance a etre en roue libre dernierement je trouve… Les NA eux entretiennent quelques liens ac les JN en Rhones-Alpes et dans l’Est que je sache… D’ailleurs ca m’a amuse que la plupart des NA soient Lorrains car connaissant quelques antifascistes Nanceens il parait que on ne voit pas forcement des tonnes de NA dans le coin…
    Cependant une chose m’a surpris : comment expliquez vous l’absence massive du BI ? Car dans la nebuleuse faf pour moi le BI est incontestablement (pas dans le domaine gros bras mais dans le domaine militantisme) l’organisme le plus dangereux…
    Ils ont denombre que je sache environ 1500 personne a leur manif… Je suppose que on retrouve beaucoup de gogol88 et d’indecis en roue libre, la droite populaire faisant un peu figurant avec les 15-20 personnes difficilement integrees dans le cortege…
    Sinon je voudrais savoir une derniere chose : Vous trouvez pas la comparaison entre 3eme voie et un « Montebourgeois » assez rude quand meme ? Si y’as des liens sur le plan economique (comme on a pu voir par le vote NA pour Montebourg aux primaires PS), sur tout le reste, ils sont totalement differents.. Enfin je sais pas, un seul rapprochement ne fait pas d’eux les meme et ne leur donne pas les memes discours quoi, c’est juste ce que je voulais dire.
    A savoir que Ayoub a l’amusante manie de se designer et de designer ses partisans comme des « gueux »; de plus, si les NA recuperent la symbolique antifa et anti-capitaliste actuelle, 3eme voie, eux, essaient de recuperer les actions revolutionnaires effectuees dans l’histoire (ce qui est totalement risible d’ailleurs…)
    Voila c’est tout en tout cas merci pour l’article 😉
    Bonne continuation a vous
    PS : vous pourriez juste exposer ceci http://acf.actioncontrelefascisme.over-blog.com/article-concert-104655673.html sur votre blog ? Il se trouve que l’on cherche le maximum de soutien et de personnes possible pour faire de ce concert un succes, etant tres implique sur le Front Nord dans les luttes avec la Vlaam Huis, Nation, et bon nombre de gogol88… Voila de toute facon merci pour l’article puis encore merci d’avance si vous pouvez exposer le concert sur votre blog ! Bonne continuation a toute l’equipe!

    • feudeprairie dit :

      Pas de problème pour le concert.
      Pour le reste:
      -Par rapport à Montebourg, nous avons bien conscience que la social-démocratie qu’il incarne est encore à mille lieues du fascisme ouvert de 3° Voie; ce que nous voulions dire, c’est que le programme économique des « solidaristes », quand on creuse, est incroyablement réformiste, corporatiste, bref contre-révolutionnaire. Ils se plaignent même qu’on critique la gestion des « dernières industries françaises »! On touche là à la base de l’idéologie de la droite dans son ensemble, la collaboration de classe (et sur ce point la plupart de la scène politique française a choisie son camp); si nos « solidaristes » avaient quelque chose à dire aux ouvriers en grève, ce serait « ta gueule et bosse, accepte les baisses de salaire, sacrifie toi pour la France ». Les travailleurs apprécieront!
      -Pour les JN, avec 2-3 paumés à Paris et Toulon et un nombre fluctuant de hools/fafs à Lyon, on peut tabler sur une trentaine de militants « sérieux » au niveau national grand maximum. Le fait qu’ils ramènent des gens à leurs manifs par magnétisme n’en fait pas une force militante.
      -Idem pour le GUD Lyon, comme tu le remarques c’est pas grand chose, une structure vaguement remontée par Gabriac et quelques intellos fafs encore étudiants, plus les habituels fafs « sans étiquettes » de Lyon.
      -Au sujet des NA, c’est pas grand chose non plus, ils ramènent beaucoup de fafs très jeunes de l’est de la France, quelques gens plus « durs » et des NA d’autres pays.
      -Concernant le BI, il a toujours choisi de s’éloigner de tout le folklore faf « officiellement », il veut se donner un air « respectable » (là encore pour paraitre crédible aux yeux de la bourgeoisie), c’est un parti d’extrême droite plus classique depuis la fin d’Unité Radicale. Y a qu’à voir comme les « dissidents » comme la section de Toulouse précédente, plus NR, sont traités (tabassage en règle en l’occurrence).
      -Au final si leur manif a ramené 600 personnes c’est bien le maximum (il ne faut pas se fier au grand nombre de drapeaux « cache misère »).
      L’idée générale n’est pas de sous-estimer le fascisme ultra se développant en marge du FN car il a une influence dans le peuple; mais il faut prendre conscience de notre propre force, qui est en partie à reconstruire sur des bases saines. L’antifascisme des années 2000 est terminé et il est temps de passer à autre chose en renforçant nos positions idéologiques face à eux. Pour un véritable antifascisme populaire.

  2. Dom dit :

    Bien le compte rendu, ça a bien l’air d’être le foutoir chez les fafs…
    Mais les photos ne sont pas de l’upac mais de là :
    http://atheisme.org/fachos.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s