Toulouse reste antifa

A Toulouse, une gangrène s’est installée au 36 allée de Barcelone. Prétextant l’ouverture d’une maison de « l’identité toulousaine » dénommée l’Oustal, le Bloc identitaire profite de l’occasion pour ouvrir sa succursale et s’implanter dans notre ville. Organisation d’extrême droite puante, ouvertement raciste, xénophobe, homophobe et sexiste, le Bloc identitaire s’est illustré par l’organisation de la « marche des cochons » pour dénoncer la présence de produits halal dans les commerces mais aussi par les apéros saucissons-pinards pour défendre leur vision de la France laïque. Toute leur agitation n’a qu’un seul but : stigmatiser quotidiennement les étranger-e-s et les immigré-e-s et distiller son racisme et sa xénophobie sous la forme de l’anti-islam et de l’ultra-nationalisme.

Au-delà de leurs idées nauséabondes, le Bloc est aussi un groupuscule violent. Dans les différentes villes où ces locaux se sont implantés, on a vu un renouveau de l’extrême droite. Le fait d’avoir un lieu de rassemblement attire tous les hooligans, les néo-nazis et autres nationalistes de la région ce qui se traduit par une augmentation de la violence et des agressions. Depuis deux ans, ils multiplient les attaques. Attaque du groupe ZEP à la fête de la musique, attaque de bars, menaces sur des militant-e-s associatif, syndicaux et politiques… ces petites terreurs cherchent à gagner le terrain de la rue alors que Toulouse est et restera une ville antifasciste.

Toulouse est une terre de lutte, et nous travailleur-euse-s, chômeueuse-s, exploité-e-s depuis tant de générations, nous ne sommes pas dupes ! Nous avons appris que depuis toujours les groupuscules fascistes sont liés aux classes dominantes et nous continuerons à nous battre pour chasser les fascistes hors de nos vies. C’est pourquoi nous appelons toutes et tous à s’unir et à démontrer que Toulouse ne leur appartiendra jamais.

Manifestation/Rassemblement
Samedi 17 mars à 14h
Place Arnaud Bernard

A l’appel de : AGET-FSE, AL, CNT, Coup Pour Coup 31, Déchoukaj, Libertat, OCML-VP, Sud Etudiant, UAT

Cet article, publié dans Manifestation, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Toulouse reste antifa

  1. FuckNazis dit :

    Tres bon tract… Dommage que la stupide assimilation habituelle entre Hooligans et neo-nazis soit faite alors que des Hools comme ceux du virage Auteuil, de Bordeaux, de Marseille, ou pour en citer hors de France de Livourne, sont totalement antifa et antiraciste.

    • feudeprairie dit :

      Exact, il aurait été bien de préciser « hooligans d’extrême droite » même si c’est sous-entendu. Le tract fait surement référence aux locaux de Lyon, Paris ou Lille (si je ne m’abuse) où l’on trouve des hools fafs.
      Néanmoins nous avons de bons camarades hools et ultras d’opinion politique communiste ou anarchiste.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s