L’apparition des sociétés de classes


Nous publions ici un article de nos camarades des Redskins Limoges au sujet de l’Histoire humaine, analysée à travers le prisme de la lutte des classes. Il fait suite à l’article publié plus tôt sur notre blog au sujet de Sparte et de Cinadon. L’article complet est disponible en lien.

Avant les classes

Dans notre monde actuel, au milieu de la cupidité, de l’égoïsme, de l’individualisme, des inégalités entre riches et pauvres, des préjugés racistes et chauvins, des pratiques barbares au cours de conflits et de guerres impérialistes ou ethniques, il est tentant de croire les discours soi-disant « scientifiques » comme quoi ces caractéristiques relèvent du monde animal dans son ensemble, qu’elles sont un impératif sociobiologique dicté par de prétendues lois génétiques. En somme, c’est dire que l’humain a toujours vécu et pratiqué ainsi. Le fascisme, par cette caricature du comportement humain, se prétend d’ailleurs être la revanche de l’instinct sur la raison, le retour aux lois naturelles.

C’est méconnaitre l’existence d’éléments scientifiques venant des recherches archéologiques et anthropologiques qui démontrent le contraire.

Notre espèce, l’homo sapiens, l’être humain moderne, a plus de 100 000 ans d’existence, et pendant la quasi-totalité de cette période, elle n’a jamais été caractérisée par les formes de comportements imputées aujourd’hui à la « nature humaine ». L’homme vivait il y a encore 5000 ans, à plusieurs endroits du monde, dans des sociétés où la compétition, l’inégalité et l’oppression étaient inconnues et surtout combattues par la pratique collective et individuelle pour la simple et bonne raison qu’il fallait survivre et perpétuer l’espèce au milieu des prédateurs et d’une nature hostile. Pendant des milliers d’années, les humains partageaient et coopéraient les uns avec les autres sans dirigeant-e-s ni dirigé-e-s, sans riche ni pauvre, sans États ni lois. La vie économique impliquait la propriété collective ou commune des terres et des ressources, une réciprocité généralisée et des rapports politiques relativement égalitaires. De telles sociétés existent encore actuellement, à petite échelle, mais pour combien de temps… C’est dans le marxisme ce que l’on appelle le « communisme primitif ». Par descendance, chaque être humain vient de là, c’est la véritable identité historique et commune de l’homme en tant qu’animal social.

Il y a 10 000 ans, le traditionnel mode d’existence et de subsistance, représenté par la chasse et la cueillette, évolue. C’est dans le croissant fertile, au Moyen Orient, que les humains aspirent les premiers à cultiver la terre au lieu de s’en remettre à la nature pour se procurer des végétaux comestibles et à domestiquer des animaux au lieu de se contenter de les chasser. Cette évolution apparaît avec des changements climatiques qui interviennent lors de cette « révolution néolithique ». Pendant les 3000 ans précédents, l’homme était habitué à vivre dans les zones où les plantes sauvages comestibles et le gibier étaient abondants. Le croissant fertile devient de plus en plus sec et froid, la quantité de céréales sauvages et la taille des troupeaux diminuent. C’est donc l’apparition de l’agriculture et de l’horticulture plus spécifiquement. Cette évolution imprègne, en plus ou moins de temps, les autres groupes éparpillés dans le monde se confrontant aux mêmes problèmes naturels.

Bien que cette révolution marque d’un pas l’évolution via le changement de mode de vie, l’apparition du travail, la plupart des valeurs fondamentales restèrent bien plus proches de celles des sociétés de chasseurs-cueilleurs que de celles que nous considérons comme « naturelles » dans nos sociétés de classes.

Redskins Limoges (suite en cliquant sur l’image)

Cet article, publié dans Histoire, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s