Noir combat

Encore un très bon article tiré du site Redskins Limoges, au sujet d’une forme de résistance ouvrière radicale ayant existé en Irlande, dans les mines. La suite de l’article est dans le lien de l’image.

Les Molly Maguires formaient une société secrète irlandaise composée d’ouvriers mineurs. Les « Mollies », étaient présents dans les mines de charbon de Pennsylvanie aux Etats-Unis depuis la période de la guerre de Sécession jusqu’à une série d’arrestations et des procès entre 1876 et 1878. Cette société secrète est née en Irlande, parmi les métayers luttant contre l’exploitation anglaise et les propriétaires térriens. La répression de tout syndicalisme par les propriétaires des mines provoqua une vague de sabotages et d’agressions contre l’encadrement capitaliste.

Regardons de plus prêt, à partir du chapitre consacré aux Molly Maguires dans le livre « Dynamite! 1830-1930, Un siècle de violence de classe en Amérique » de Louis Adamic, aux éditions Sao Maï.

Cet article reprend en grande partie ce qui est écrit dans le chapitre mais quelques précisions de contexte, d’état d’esprit et d’expression ont été rajoutées. Les références religieuses ont également été volontairement mises au second plan, mais il faut savoir que bien que les Molly Maguires avaient une certaine conscience de classe, leurs actions solidaires émises dans leur charte, (qui donnera plus tard la base des sociétés de secours mutuels, des Bourses du travail et autres bases du syndicalisme révolutionnaire qui marquera les IWW), sont aussi dictées par la mentalité religieuse catholique bien particulière du contexte irlandais. Il faut également préciser que cette délinquance ouvrière que formaient les Mollies n’avait pas de réelle conscience révolutionnaire anti-capitaliste, mais juste la volonté d’en découdre, de rendre coup pour coup. Les Molly Maguires ne surent pas donner une dimension réellement révolutionnaire pour pouvoir donner une dynamique d’expropriation et de réappropriation des moyens de production par les travailleurs eux-mêmes, bien que le phénomène des Mollies soit clairement de classe. L’inefficacité des syndicats traditionnels d’époque face aux brutalités industrielles, l’indifférence criminelle des employeurs pour la sécurité des mineurs, le tempérament bouillant d’irlandais naturellement accoutumés à l’injustice et l’exploitation historique… formèrent le terreau à cette terreur ouvrière.

Redskins Limoges

 

Cet article, publié dans Histoire, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s