31 ans après…

John Lennon : Il semble que toutes les révolutions se terminent dans le culte de la personnalité — même les Chinois semblent avoir besoin d’une figure paternelle. Je m’attends à ce que cela produise à Cuba, avec le Che et Fidel Castro. Dans un communisme à l’occidentale, il nous faudrait créer une image quasi imaginaire des travailleurs eux-mêmes en tant que figure parentale.

Tariq Ali : C’est une idée assez cool — la Classe Ouvrière devenant son propre héros. Tant qu’il ne s’agit pas d’une nouvelle illusion réconfortante, tant qu’il y a un véritable pouvoir exercé par les travailleurs ! Si c’est un capitaliste ou un bureaucrate qui dirige ta vie, alors tu as besoin de compenser avec des illusions.

Yoko Ono : Il faut que les gens aient confiance en eux.

Tariq Ali : C’est le point crucial. Il faut insuffler à la classe ouvrière le sentiment de confiance en soi. Cela ne peut être fait que par la propagande — les ouvriers doivent bouger, ils doivent prendre le contrôle de leurs usines et dire aux capitalistes de se casser. C’est ce qui commençait à se produire en mai 68 en France … les ouvriers commencèrent à ressentir leur propre force.

John Lennon : Mais ce n’est pas ce que le Parti Communiste voulait, n’est ce pas ?

Robin Blackburn : C’est vrai, ils n’en voulaient pas. Avec les dix millions d’ouvriers qui étaient en grève ils auraient pu mener l’une de ces manifestations gigantesques qui se déroulaient dans le centre de Paris. Jusqu’à l’occupation massive de tous les bâtiments et des installations du gouvernement, et remplacer de Gaulle par une nouvelle instance du pouvoir populaire comme la Commune ou les Soviets d’origine — ce qui aurait démarré une véritable révolution. Mais le PCF était effrayé par cela. Ils ont préféré passer un accord avec la tête de l’exécutif plutôt que d’encourager les ouvriers à prendre eux-mêmes les initiatives…

John Lennon : Super! Mais ici, il y a un problème à ce sujet, tu sais. Toutes les révolutions se sont produites lorsqu’un Fidel ou un Marx ou un Lénine ou un autre, tous des intellectuels, ont été capables de convaincre les ouvriers. Ils avaient réuni pas mal de monde et les ouvriers semblaient comprendre qu’ils vivaient dans un Etat répressif. Ici, ils ne se sont pas encore réveillés, ils croient toujours que la solution se trouve dans les voitures et les télés. On devrait essayer d’amener ces étudiants de gauche à parler avec les ouvriers, on devrait faire en sorte que les écoliers s’impliquent dans The Red Mole [journal marxiste de l’époque, ndlr].

[…]

John Lennon : Plus nous affrontons la réalité, plus nous réalisons que l’irréalité est le programme principal d’aujourd’hui. Plus nous devenons réels, plus nous nous faisons abuser. C’est pourquoi cela nous radicalise, dela même manière que si l’on nous avait mis au coin. Mais ce serait mieux si nous étions plus nombreux.

Yoko Ono : Nous ne devons pas communiquer avec les gens de façon classique — surtout avec l’establishment. Nous devrions surprendre les gens en disant des choses neuves et d’une manière entièrement nouvelle. Une communication de ce genre peut avoir une puissance fantastique tant que tu ne fais pas que ce qu’ils attendent de toi.

Robin Blackburn : La communication est essentielle pour construire un mouvement, mais en fin compte elle reste impuissante si l’on ne développe pas en même temps une force populaire.

Cet article, publié dans Ils ou elles l'ont dit..., Presse alternative, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s