Occitània antifascista!

Cet article, publié dans Visuel, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Occitània antifascista!

  1. éric dit :

    J’ai beaucoup de mal à associer le régionalisme (régionalisme et nationalisme, c’est pareil) et l’anti-fascisme…

    Je veux bien qu’on défende des valeurs culturelles particulières (langues, productions, festivités) mais je ne vois pas où est l’ouverture à l’autre quand on cherche à s’enfermer dans une posture minimaliste où seuls les locuteurs occitans sont privilégiés (et les anglais puisque je doute que « redskins » soit occitan).
    D’autant que l’Occitanie (contrairement à la Bretagne, la Corse ou le Pays Basque, par exemple – et sans que je cautionne non plus leur propre nationalisme) n’est pas une région homogène.

    Le fascisme européen est uni et puissant (démonstration en Grèce avec le retour des colonels).
    Se disperser sur des questions d’autonomie régionale ne me parait ni sérieux ni à même de lutter.
    Trop facilement opposables, les régionalistes seront un handicap dans la lutte prochaine qui s’annonce terrible.

    Oui à la diversité, non à la diversion !

    Le combat continue…

    • Redskin dit :

      Salut Eric.

      Tout d’abord, non, régionalisme et nationalisme n’a pas grand chose à voir et a même un aspect fortement antagonique.

      Le régionalisme, en politique et dans la plupart des cas, tend surtout à décentraliser un pouvoir, à le rendre fédéral, c’est à dire que toutes les unités constitutantes vont relever d’une certaine autonomie mais gardant le même schémas, la même base, le même objectif que le tout qui est à côté.
      Nous militons pour un socialisme fédéral et autogéré c’est à dire maintenir un équilibre de démocratie directe tout en respectant les spécifités de chaque unité constituant le système.

      Ensuite il y a deux types de nationalisme: le nationalisme indépendantiste et le nationalisme de colonisation qui sont eux-mêmes antagoniques. (je ne fais pas un exposé donc je résume et je fais au plus court).
      Le nationalisme d’aujourd’hui, dans les pays forts et riches, tend plutôt à centraliser et détruire les spécificités pour rendre une certaine cohésion, imposée et uniformisée: mondialisation capitaliste. Le pouvoir va de haut en bas car les unités obéissent à un schémas prédéfini, à la loi des dominants.

      La question n’est pas tant le nationalisme que le régionalisme mais plutôt le rôle de l’Etat et du pouvoir, leurs places au sein des mouvements nationalistes et régionalistes qu’il faut analyser et combattre.

      Nous rejoignons donc d’une certaine manière les notions de lutte de libération.

      Tu ne vois pas où est l’ouverture à l’autre ? Et bien au contraire, ce n’est pas par goût du nationalisme mais tout simplement parce que ça participe au combat pour la réappropriation d’un pouvoir dans l’espace où vivent les gens, ce sont des luttes pour la souveraineté. Des dynamiques comme celles là peuvent donc au contraire placer les gens dans un rapport d’ouverture à l’extérieur, d’échanges, de débats.
      Nous sommes communistes, il est évident que plus de cultures, de langues, de diversité seront maintenues, sauvegardées, et plus la notion de partage des richesses, d’internationalisme, aura de sens.

      La question n’est pas que l’occitanie est moins homogène que les autres. Là tu reproduis justement le nationalisme que tu critique. L’histoire de l’occitanie est liée au mélange. L’occitanie est le premier espace ethnico-linguisitic à avoir accepté les musulmans, les maure, les prêtres en ruptres, les cathares etc… depuis le moyen-age jusqu’à vouloir une république fédérative en combattant la royauté et le Roi, puis en combattant après le jacobinisme ultra-centralisateur.
      La Nation ne peut se réduire ni à une notion juridique, ni à un espace frontalisé borné, et encore moins à un Etat. La Nation c’est tout simplement un ensemble de gens qui se reconnaissent comme y appartenant (souvent on est conscient d’une appartenance lorsque celle-ci est attaquée ou niée). Les éléments qui constituent cette auto-reconnaissance sont, au sens large, la culture. Ils sont très divers et vont de l’organisation sociale aux simples habitudes, de la langue à la religion, du mode de vie au mode de production, des références historiques à la reconnaissance d’un espace géographique… C’est une référence collective composée de la totalité ou d’une partie seulement de ces éléments. C’est une communauté d’individus présentant un certain nombre de points communs à un moment donné, mais qui se situe également et simultanément dans le temps (l’histoire, le présent, le passé et l’avenir) et l’espace.

      Ensuite il faut relativiser un peu, les redskins limoges (dont la traduction est « peus-roges Limotges ») ne sont pas une organisation politique, ni culturelle, ni économique. Nous sommes un collectif antifasciste et de culture populaire. Il n’ya donc pas à tirer des plans sur la comette. Les Redskins sont un mouvement antifasciste et contre-culturel international. Notre section se situe simplement sur l’espace occitan et nous le mettons en évidence car il y a là une culture dominante (française/bourgeoise) et une culture dominée (Occitan/Populaire). Notre objectif est de simplement faire de l’agitation (comme l’image sur laquelle tu as posté un commentaire), pour à la fois contrer les délires nationalistes et racistes français pour dire que l’occitanie est une terre nord méditérranéenne et non pas sud européenne, pour dire que oui il y a bien eu un envahisseur historique sur cette terre: les francs et l’église catholique romaine; et aussi pour rétablir un peu de mémoire populaire et ouvrière car dans toute la moitié sud de la France, l’occitan était la langue des pauvres, des classes populaires et laborieuses.

      A côté de cette agitation nous sommes bien dans un combat global, nous sommes pour la plupart communistes / syndicalistes révolutionnaires et internationalistes et nous sommes bien conscients que la révolution ne peut être que mondiale, donc ne t’inquiète pas camarade, nous agissons en conséquence dans nos organisations de classe. Nous ne sommes ni nationalistes ni régionalistes puisque nous plaçons le sens des priorités inverses d’eux. Nous pensons d’abord à la révolution sociale mondiale qui selon nous instaurera le fédéralisme et donc les reconnaissances ethnico-linguistico-culturelles.

      Salutations.
      Un Redskin Limoges
      http://redskins-limoges.over-blog.org/

  2. Alors déjà on est pas forcément régionaliste quand on défend l’Occitania. L’Occitània est un cadre de lutte, pas un projet politique, nous autres la voulons révolutionnaire. On vient tous d’une région, l’Etat français est une petite région de l’Europe.
    Nous avons nous du mal à comprendre comment se dire anti-fasciste et défendre la France une et indivisible. Vu son passé et présent actuel. Et surtout comment légitimer la mort lente des langues minorisées.

    La posture minimaliste est quand on privilégie le français comme langue supérieur de compréhension. Je présume surtout que vous avez du comprendre l’affiche? Ce sont les français qui s’enferment dans le mono-linguisme, dans la supériorité ethno-culturelle, en occitania c’est l’endroit ou on vote le moins FN, mise à part notre pauvre Provença qui a été ravagé ces 60 dernières années (helio-tropisme, bronze-cul, mouroir de l’europe, invasion pied-noirs etc.)

    Je me bats pour un monde ou tous les peuples auront les mêmes droits. Où il n’y aura pas de langue supérieur. C’est votre posture qui amène le fascisme franchouillard, c’est la notre qui sape les fondement de l’Etat. En renonçant au républicanisme réactionnaire de droite comme de gauche nous commençons le grand changement.

    Trop facilement opposable? Que veut dire cette phrase?

    On est peut être pas sérieux mais on lutte et bien souvent de manière plus intéressante que la gauche décadente française.

    Un amic de Libertat!

  3. éric dit :

    Salut à vous et merci de vos éclaircissements, j’apporte les miens. 🙂

    D’accord pour dire qu’une Nation « c’est tout simplement un ensemble de gens qui se reconnaissent comme y appartenant » (Redskins).
    Loin de moi ‘idée de vouloir « dissoudre » les régions (ou tout autre forme de territoire).
    Et la France n’est pas mon modèle.
    La nation pour laquelle je lutte est juste une planète (et rien d’écologiste là-dedans). Je considère comme déjà obsolète les grands États-Nations (c’est l’aspect positif de la mondialisation) mais aussi les plus petites entités (notamment les régions) et je souhaite plutôt une forme de fédération chargée de « faire le sale boulot » (réguler selon les besoins, l’énergie, l’accès aux soins, aux transports, à l’éducation, sans que cet ordre soit signifiant) de façon à ce que chacun puisse évoluer librement selon ses envies.

    Là-dessus, je considère effectivement qu’il y a, au moins penser et réaliser ce « sale boulot », la nécessité d’une langue commune (et pour laquelle je n’ai aucune préférence à priori).

    Je ne défends donc pas « la france une et indivisible » non plus qu’une « posture de fascisme franchouillard » (los de la tèrra).
    Je considère juste que ces états constitués sont des étapes vers l’unification du genre humain.

    Bien sûr, on peut (et vous le faites, c’est votre droit légitime) contester la nature même de ces étapes. Et préférer consolider préalablement des bases plus homogénes. Pourquoi pas ?

    Ma logique (dont je ne fais nul prosélytisme) m’incline à penser que si l’Histoire (en gros l’évolution des sociétés humaines) nous a menés là, ce n’est ni par fatalisme ni par hasard.
    C’est l’agrégation (work in progress) de tous les combats menés qui ont forgé ce qu’est notre société aujourd’hui. Certains furent perdus, d’autres remportés.
    Il est vrai qu’à la simple échelle humaine, le résultat peut paraître décevant voire contre-productif.

    Je n’en reste pas moins persuadé (sentiments pour les combats d’aujourd’hui mis à part) que l’avenir de l’Humanité est dans la fusion et plus dans la dissémination comme ça a pu être le cas il y a quelques millions d’années lorsque différents groupes humanoïdes (et peut-être déjà humains) sont partis en exploration aux quatre coins du monde.

    Vous me trouverez toujours à vos côtés et aurez toujours tout mon soutien pour combattre le fascisme et le totalitarisme d’où qu’ils menacent mais pas pour prendre fait et cause pour une région ou un territoire sauf s’il s’agit avec deux d’en faire un (et non l’inverse).

    Je conçois que ma position n’est pas très répandue et ne vous tient pas rigueur de la dénigrer.
    Plus jeune et mieux ancré dans un espace, j’aurais peut-être été des votres.

    Amicalement,

    éric

  4. Ekintza dit :

    « Ma logique (dont je ne fais nul prosélytisme) m’incline à penser que si l’Histoire (en gros l’évolution des sociétés humaines) nous a menés là, ce n’est ni par fatalisme ni par hasard. »

    Tu oublies quelque chose de simple et de fondamental : l’Histoire n’avance pas en ligne droite…

    Tu devrais lire ceci cette excellente analyse :

    http://servirlepeuple.over-blog.com/article-la-question-nationale-au-21e-siecle-68064883.html

  5. éric dit :

    Lien intéressant (merci) mais on ne peut pas réduire l’hstoire de l’humanité au seul XXe siècle si fourni soit-il…

    Quand à la ligne droite, certes, l’hstoire progresse de façon un peu erratique mais elle ne régresse jamais (enfin, pas encore), donc un pas à gauche, deux pas à droite, etc… ça tangue, ça tangue, mais ça progresse… 🙂

    Encore une fois, à l’échelle humaine (et pour beaucoup d’entre nous) c’est peu visible mais globalement ça avance parce qu’il y a toujours, tout le temps, quelque part, des groupes vigilants et combattifs qui même s’ils n’obtiennent pas toujours (voire jamais) gain de cause, permettent à la machine de conserver son dynamisme de progrès.

    Amicalement,

    éric

  6. vincenç87 dit :

    Bonjour,quelle sont les actions que vous faites sur Limoges,mis à par le site je ne vois pas d’affiche révolutionnaire à Limoges des redskins

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s