Comme à Rome!

Hier, dans le cadre de la ’manifestation mondiale’ des ’indignés’, plusieurs dizaines de milliers de personnes s’étaient rassemblées à Rome. Peu après le démarrage de la manifestation, des manifestants ont fracassé les vitrines de deux banques à l’aide de panneaux de la circulation. D’autres ont mis le feu à deux voitures.

La police a commencé à charger les manifestants samedi après-midi dans le centre de Rome. Les forces de l’ordre ont lancé l’assaut alors que des centaines de manifestants, masqués de foulards noirs, lançaient fumigènes, cocktails molotov et bouteilles contre les forces de l’ordre. D’autres ont continué à incendier des voitures et ont pénétré et jeté des fumigènes dans un bâtiment officiel, à deux pas du Colisée, tandis que des dizaines de milliers d’autres continuaient à manifester pacifiquement. En fin de journée, la police a chargé des centaines de jeunes dans le centre ville, entraînant de violents affrontements. Au total, 70 personnes ont été blessées, dont trois grièvement.

Des rassemblements ont eu lieu hier dans près de 80 capitales à travers le monde. A Londres, des affrontements ont également éclaté entre les manifestants et les forces de l’ordre. A New-York, 71 personnes ont été interpellées à l’issue du rassemblement alors que, plus tôt, la police a cheval avait repoussé violemment les manifestants qui tentaient de se rejoindre sur Time Square. Au moins une personne a été blessée.

Secours Rouge – APAPC

 

Cet article, publié dans Actualité de la lutte et rapports de force, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Comme à Rome!

  1. Zeev dit :

    Il faudrait peut être préciser que 200 000 personnes pacifiques s’étaient rassemblées à l’appel des « indignés » et que la volonté de casser de 500 black bloqueux a complètement changé l’allure de la manif et l’image qui en ressort ensuite dans la presse. C’est bien les BB qui ont commencé et les manifestants se sont même opposés à eux. En mettant le feu et brisant des vitrines ils cherchaient bien une réaction de la police. A chacun de réfléchir si cette attitude fait avancer quoi que ce soit… En termes d’efficacité en tout cas la violence de 500 est supérieure au pacifisme de 200 000. Efficace pour détruire, malheureusement, et pas seulement les vitrines, on s’en foutrait, mais les rêves et les espoirs de personnes engagées pour essayer de construire autre chose!

    • feudeprairie dit :

      Huuum c’est aussi ce qu’on peut lire dans les journaux (qui reprennent tous le communiqué de l’AFP en fait), mais d’après les retours qu’on a eu de personnes impliquées il apparait que la situation est un peu plus compliqué que cela.
      -Déjà, le mouvement italien est spécifique, il y a eu les (violentes) luttes contre le TAV, la grande manifestation pour la démission du gouvernement, les manifs anti-austérité, les manifs de commémoration de Gênes. Le mouvement populaire a donc donné naissance à une mouvance « indignés » mais il y avait déjà un cycle de manifs-émeutes à Rome et dans les autres grandes villes présent en amont. On ne peut pas reprocher aux blacks blocs de « parasiter » un mouvement qu’ils ont largement lancé. On voit une large participation de la foule à la lutte, comme ici: http://www.youtube.com/watch?v=KT9LFuhr36M&feature=player_embedded Les destructions sont limitées aux engins de police et aux banques, c’est très symbolique finalement.
      -Ensuite c’est vrai que la violence est plus médiatique. Pourtant la violence est intrinsèque à toute manifestation. Les indignés de Madrid comme ceux de Wall Street, parfaitement pacifiques, ont subi une répression violente: en Italie l’idée est plus de rendre coup pour coup. A titre personnel je pense que les deux se justifient mais qu’il n’y a pas d’exemple de mouvement de masse totalement pacifique (je ferai un article sur l’ANC et Gandhi un de ces jours).
      -Enfin comme disait un indigné, la meilleure solution est la complémentarité des formes de protestation avec deux règles: primo que les casseurs ne se cachent pas derrière les militants pacifiques, et secondo que les militants pacifiques n’empêchent pas les casseurs.

      Et pour la question de la provocation, n’oublions pas que l’intervention de la police s’est faite suite à des heurts avec des néofascistes de casaclown qui voulaient récupérer la manifestation et ont joué le rôle d’agents provocateurs…

  2. Nombre et paix sont notre force…
    Sur mon blog de philosophie, je viens de publier « On a toujours raison de s’indigner »
    http://jeanpaulgalibert.wordpress.com/2011/10/18/on-a-toujours-raison-de-s%e2%80%99indigner
    A bientôt, sans doute

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s