50 façons de se préparer à la révolution (partie 1)

Ceci est une traduction de l’article « 50 façons de se préparer à la révolution » publié sur le site ami Kasama project. Il part du postulat selon lequel le peuple américain n’est pas prêt à agir dans une période révolutionnaire (constat qui s’applique avec certaines nuances à la France) et définit 50 voies pour faire progresser la conscience révolutionnaire, l’organisation et la lutte. Nous publions ici la première partie de ce document très intéressant.

Faire progresser la conscience révolutionnaire

1)  Faire progresser cette conscience dans le but de construire l’organisation et d’augmenter le niveau de la lutte.

2)  Enquêter avant de former une opinion. Chercher comment le monde et le système fonctionnent.

3)  Lire les textes fondateurs et les documents historiques concernant la révolution, écrits par ceux qui y ont participé et l’ont guidé.

4)  Analyser le mode de fonctionnement actuel du système et la trajectoire qu’il suit.

5)  S’informer des résistances, insurrections et révolutions qui se déroulent dans le monde.

6)  Lire le matériel théorique produit et discuté par les groupes activistes.

7)  Développer, élaborer et affiner continuellement les principes, les théories et les stratégies de notre mouvement.

8)  Faire entendre nos voix. Contextualiser les idées révolutionnaires et leur donner un écho publique.

9)  Écouter et parler dans un esprit de clarification mutuelle (ndt: c’est à dire pour que chacun progresse et non pour le simple plaisir d’un débat stérile).

10)  Participer aux discussions, pour développer nos idées et notre capacité à les exprimer, et pour aider les autres à le faire.

11)  Étudier comment étudier au mieux nos talents, nos positions, nos ressources et notre énergie, pour dévoiler la nature mauvaise et irréformable du système.

12)  Analyser et expliquer les différentes façons donc le système domine et exploite.

13)  Se tenir aux côtés des dominés, des exploités, des peuples envahis et colonisés, des menacés et des opprimés.

14)  Afficher un esprit révolutionnaire et l’encourager chez les autres.

15)  Savoir être patient dans le combat pour gagner à notre cause des alliés et des soutiens potentiels encore réticents.

16)  Ridiculiser et discréditer l’ennemi (ndt: tout en tenant compte de sa force).

17)  Créer une culture révolutionnaire. Produire des vidéos et des œuvres d’art, parler, chanter, écrire des livres, des blogs, des commentaires, des pamphlets, des histoires, des tracts, des chansons, des articles… à propos des crimes de l’ennemi et de la résistance du peuple.

18)  Échanger les idées localement, nationalement et internationalement (par les moyens légaux ou par des canaux sécurisés) .

19)  Encourager son entourage à participer au processus révolutionnaire.

To be continued…

Cet article, publié dans Analyse, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s