Feu sans frontières

A l’aube du 1er septembre, du produit inflammable a été introduit à travers la porte de l’ambassade chilienne en Uruguay, provoquant un incendie. Le communiqué de l’action dénonce « la répression menée par le gouvernement Piñera et n’importe quel gouvernement au pouvoir », et dénonce le black out médiatique sur les deux morts de deux jeunes lors de la grève générale au Chili.

Secours Rouge – APAPC

Ce genre d’action prouve que la solidarité internationale dans les luttes du peuple est bien vivante. Et même, qu’elle se développe ; s’il faut faire le deuil des organisations internationales issues des premières vagues de la révolution mondiale qui se sont finies avec le vingtième siècle, les dernières générations assimilent très naturellement la stratégie et les valeurs révolutionnaires, et se forgent dans la pratique des mouvements sociaux.

Puisse le mouvement chilien vaincre et déborder de ses frontières – c’est tout ce que nous lui souhaitons.

Cet article, publié dans Actualité de la lutte et rapports de force, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s